3 secrets pour accéder à votre subconscient

Le subconscient est ce chef d’orchestre qui dirige votre vie en arrière-plan. Avant même votre venue au monde, il enregistre tout.

Il est au courant de tout ce qui a pu se passer tout au long de votre vie, mais dont vous ne vous souvenez pas forcément.

Il influence chacune de vos décisions et actions. Cela peut avoir des côtés négatifs et positifs.

La bonne nouvelle, c’est que vous avez la possibilité de communiquer avec votre subconscient et être plus performant dans tous les domaines de la vie.

Pour cela, il est nécessaire que vous adoptiez des méthodes simples et en faire de véritables habitudes au quotidien.

Accéder à votre subconscient

Accéder à votre subconscient

© Fotolia.com

Découvrez alors 3 secrets pour accéder à votre subconscient…

 

Le subconscient, chef d’orchestre silencieux

Le subconscient se trouve au plus profond de vous-même. Vous n’en êtes pas conscient, mais il joue un rôle primordial dans votre vie.

Avant même votre naissance, il a tout enregistré. Il s’est imprégné du moindre événement qui s’est produit.

Jusqu’à aujourd’hui, il a donc tout absorbé comme une éponge et applique tout cela en influençant vos décisions et vos actions en arrière-plan, à votre insu.

Ce qui est bien, c’est que vous pouvez accéder à votre subconscient et le programmer pour fonctionner comme vous le souhaitez !

Concrètement, vous pouvez communiquer avec ce subconscient et lui dire ce que vous voulez.

Parce que rien n’échappe à cette partie de vous, vous devez faire attention à vos pensées, à ce que vous écoutez, à ce que vous voyez.

Faites en sorte d’avoir un mode de vie saine et positive et votre subconscient le deviendra aussi.

Parallèlement, il existe trois secrets que je vais partager avec vous et qui vous permettront de « dompter » votre subconscient et en exploiter l’immense pouvoir.

 

1- Méditer pour inculquer de nouvelles valeurs à votre subconscient

La méditation est une technique connue pour ses multiples avantages. En méditant, vous abattez la barrière entre le conscient et l’inconscient.

Vous devez capable de ressentir ce qui se passe au plus profond de vous et avez même la possibilité de faire passer des messages.

Les bases de cette technique sont simples et à la portée de tous. La méditation est fondée sur la respiration profonde.

Vous inspirez et expirez à fond tout en abandonnant toute pensée parasite. Vous ne faites plus qu’un avec vous-même.

Vous renouez avec vos sentiments profonds, vous êtes plus alerte par rapport à vos propres émotions.

Vous êtes en condition pour procéder à des transformations en profondeur. Vous pouvez remodeler positivement votre subconscient.

C’est en méditant que vous pourrez modifier votre vision du monde.

Vous aviez l’habitude de toujours voir le verre à moitié vide ? Désormais, vous verrez le verre à moitié plein.

Décidez donc aujourd’hui de vivre dans le bonheur et l’espoir d’un avenir meilleur. Rien n’est gravé dans la roche, il vous appartient d’écrire votre histoire.

Accéder à votre subconscient

Accéder à votre subconscient

© FreeDigitalPhotos.net

 

2- Dormir et accéder au subconscient

Tout comme lorsque vous méditez, les barrières entre le conscient et le subconscient tombent pendant que vous dormez.

Pour que le sommeil devienne un outil efficace pour accéder au subconscient et influencer ce dernier, vous devez changer vos habitudes.

Beaucoup de personnes ont tendance à penser à des choses négatives avant de rejoindre Morphée.

Nombreux songent aux soucis d’hier, d’aujourd’hui, mais aussi de demain. Faites-vous aussi partie de ceux qui pensent à tous leurs tracas avant de s’endormir ?

Abandonnez sans tarder cette mauvaise habitude. Arrêtez de réfléchir à tout et à n’importe quoi à ce moment important.

Concentrez-vous plutôt sur vos projets et sur les choses que vous aimez et vous rendent heureux.

Lorsque vous commencez à somnoler, toutes les choses auxquelles vous pensez vont être envoyées vers le subconscient.

C’est le moment idéal pour le bombarder d’informations positives et constructives.

Si vous vous endormez avec des idées noires, vous allez vous réveiller avec de la morosité. Mais si vous vous endormez avec des pensées positives, vous vous réveillerez plein d’entrain.

À partir d’aujourd’hui, songez à tout ce qui vous fait plaisir lorsque vous vous mettez au lit.

Imaginez votre vie idéale, avec l’homme ou la femme de vos rêves, le job idéal, des vacances idylliques…

Vous pourrez alors commencer chaque journée avec de la pêche et une bonne dose de dynamisme.

 

3- L’hypnose pour communiquer avec le subconscient

L’hypnose est une technique assez voisine de la méditation. La différence réside dans le fait qu’un spécialiste vous accompagne au cours de la séance.

L’hypnothérapeute vous guide tout au long de la séance.

Cette méthode s’adresse spécialement à ceux qui ne parviennent pas à méditer en solo, à cause d’un manque de concentration par exemple.

Grâce aux directives du patricien, il devient plus facile d’atteindre un état de relaxation profonde permettant alors d’ouvrir les portes du subconscient.

En outre, l’environnement est tel qu’aucun élément ne va venir perturber votre quiétude. Le cadre est apaisant et vous êtes sûr de vous détendre et de vous laisser aller.

Tout est mis en œuvre pour que vous restiez concentré jusqu’à la fin.

Une fois que vous êtes en condition, l’hypnothérapeute commence à vous parler. Il utilise une voix douce et ferme pour vous soumettre des suggestions hypnotiques.

Il s’agit de phrases spécialement choisies en fonction des objectifs que vous souhaitez atteindre.

L’objectif est toujours le même : accéder au subconscient et le programmer de matière positive.

 

Pour terminer, voici une autre méthode expliquée en vidéo et qui permet d’accéder au subconscient : les affirmations.

La puissance du subconscient : accéder à votre subconscient

Recherches Populaires:

Comment changer d’état d’esprit pour influencer positivement le subconscient ?

Influencer le subconscient, c’est changer de vie positivement et se donner une chance de transformer son destin.

Pour garder le contrôle sur votre destinée, vous devez maîtriser votre moi intérieur.

Pour cela, vous pouvez changer d’état d’esprit en adoptant de nouvelles habitudes de vie.

Plus précisément, vous allez gommer les habitudes qui polluent votre esprit et vos actions. La transformation doit se faire en profondeur.

Vous adoptez alors une nouvelle façon de penser, d’agir et de réagir pour un avenir meilleur et satisfaisant.

Changer d'état d'esprit

Changer d’état d’esprit

© fotolia.com

Alors, comment changer d’état d’esprit pour influencer positivement le subconscient ?

 

1-Se connaître soi-même

« Connais-toi toi-même », cette expression du grec ancien reprise par le philosophe Socrate est particulièrement vraie.

Pour influencer positivement le subconscient, vous devez bien vous connaître et vous voulez aller.

Chaque expérience constitue une occasion de mieux se connaître et de s’épanouir.

Savoir qui vous êtes, c’est savoir ce que vous voulez dans la vie. Vous avez plus d’assurance dans ce que vous dites, pensez ou faites.

 

2-Cultiver la maîtrise de soi

Quoi qu’il arrive dans votre vie, apprenez à toujours conserver votre sang-froid. La maîtrise de soi est une qualité essentielle.

Elle vous aide à éviter les débordements et à garder le contrôle des situations, positives ou négatives.

Vous gardez l’esprit léger et êtes capable de prendre les bonnes décisions sans vous précipiter.

Au fil du temps, la maîtrise de soi devient une seconde nature et vous gagnez en charisme et en crédibilité.

Avec cet état d’esprit, vous êtes dans de bonnes dispositions pour développer votre personnalité, vos connaissances, vos talents, vos performances dans les différents domaines de la vie.

Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez aujourd’hui, vous l’acceptez avec sérénité avec la certitude que demain sera encore meilleur.

Vous vous donnez le temps de vous détendre, aussi bien physiquement qu’émotionnellement, pour être toujours au top.

 

3-S’aimer soi-même

Outre la connaissance de vous-même, il est également important de vous aimer, avec vos qualités et vos défauts. Soyez conscient de votre valeur et ne vous dénigrez pas.

Vous ferez face à de nombreux défis dans votre défi. Dites-vous : « Je peux ! ».

Si, aujourd’hui, pour telle ou telle raison, vous n’avez pas atteint vos objectifs, n’abandonnez pas et ne soyez pas triste.

Vous ferez mieux la prochaine fois et vous allez tirer des leçons de vos erreurs passées.

Et lorsque vous avez réussi quelque chose, soyez fier de vous ! Lorsque vous recevez des compliments, acceptez-les, vous les méritez bien.

Pour booster l’amour que vous portez à vous-même, faites en sorte de prendre soin de votre apparence. Soignez également la façon dont vous parlez et soyez toujours souriant.

 

4-Être motivé

Avoir un bon état d’esprit, c’est savoir cultiver votre motivation. Oui, vous voulez et, surtout, vous pouvez.

Dans votre vie, vous êtes animé par un objectif qui vous insuffle une bonne dose de volonté et de détermination.

Et surtout, vous voulez gagner, vous souhaitez cheminer vers le succès et la reconnaissance. Vous mettez tout en œuvre pour atteindre votre but.

Ici, l’essentiel est de savoir ce que vous voulez, de fixer un ou des objectifs et d’agir pour accomplir vos ambitions.

Changer d'état d'esprit

Changer d’état d’esprit

© FreeDigitalPhotos.net

 

5-Croire en vous

Pour que votre subconscient puisse s’imprégner de vos motivations, de vos ambitions et de vos qualités, commencez par croire en vous.

Vous savez que vous pouvez y arriver et que vous irez très loin dans tout ce que vous entreprenez.

Il faut garder à l’esprit que l’image que les autres ont de vous est celle que vous cultivez au plus profond de vous.

Votre façon d’être et de paraître est le reflet de ce qui se passe au niveau de votre subconscient ! Il n’y pas de faux semblant possible.

Si vous ne croyez pas en vous, mais vous voulez que les autres vous voient quand même comme un gagnant, ça ne va pas fonctionner !

La plupart des personnes qui vous côtoient se rendront compte de l’incohérence et vous risquez de perdre leur confiance.

 

6-Croire en l’avenir

Même si vous traversez aujourd’hui des tempêtes, ne cessez jamais de croire en l’avenir.

C’est comme la légende de ce morceau charbon qui doit subir de nombreux chocs pour finalement devenir un diamant.

En tout cas, vous savez ce que vous voulez, mais vos souhaits ne vont pas tomber du ciel.

Oui, vous désirez gagner. Mais il vous faut agir pour parvenir à cet objectif. Les défis et les obstacles sont inévitables et vous ne devez pas en avoir peur.

Ce sont des opportunités pour faire vos preuves et pour gagner en expérience et en maturité. Ce sont des occasions d’apprendre et de devenir meilleur.

Ne laissez pas le doute et l’incertitude vous ronger. Optez plutôt pour la positivité et l’optimisme qui vous aidera à vous dépasser. Vous arriverez bien vite à bon port.

Voici une vidéo qui propose des conseils intéressants pour changer d’état d’esprit :

 

La puissance du subconscient : Changer d'état d'esprit

Comprendre le fonctionnement du subconscient pour mieux l’influencer

Le subconscient, c’est, par définition, ce qui se trouve « sous la conscience ». C’est, en quelque sorte, la partie immergée de l’iceberg.

Ces choses dont vous n’êtes pas conscient, mais qui régissent assurément votre vie.

C’est cette partie au plus profond de vous qui influence beaucoup vos pensées, vos idées, vos décisions et vos actions.

Votre subconscient absorbe tout ce qui se produit dans votre vie, dont ce qui échappe à votre conscient.

C’est comme un énorme disque dur qui enregistre chaque battement d’ailes. Pensées, émotions, événements… rien ne lui échappe.

Comprendre le subconscient

Comprendre le subconscient

© Fotolia.com

Pour avoir le contrôle sur ce subconscient, vous devez en comprendre le fonctionnement…

 

Le subconscient, piqûre de rappel

Subconscient ou « sous la conscience »… Le subconscient, c’est cette partie de chacun qui se trouve au plus profond de soi.

Vous n’en êtes pas conscient, mais il a un impact phénoménal sur votre vie.

En effet, cette partie de vous entend tout, voit tout, ressent tout, même les choses qui échappent à la conscience.

Il fonctionne comme un disque dur qui enregistre le moindre détail. Vos pensées, vos émotions, vos peurs… Tout est consigné au niveau du subconscient, tout depuis le premier jour de votre vie.

Mais quelle est la conséquence de ce stockage en massage ? Eh bien, à votre insu, vous enregistrez absolument tout, le bon comme le mauvais.

Au fil des expériences, votre conscient va puiser dans cette base de données de façon automatique.

Le danger réside dans le fait que le subconscient est neutre. De ce fait, il ne filtre pas les informations, mais les enregistre puis les restitue telles quelles.

Néanmoins, cette neutralité peut très bien être exploitée. Oui, car vous pouvez l’influencer facilement, à condition de bien comprendre son fonctionnement.

 

Influencer le subconscient

Alors, comment peut-on influencer le subconscient ? Il existe plusieurs techniques qui peuvent être utilisées, mais il en existe une que vous pouvez aisément appliquer au quotidien.

Il s’agit des suggestions positives. Tous les jours, chaque fois que vous vous en rappelez, vous allez suggérer des choses à votre moi profond.

Ce sont des phrases ou des expressions que vous pouvez construire vous-même et que vous allez réciter aussi souvent que vous le pouvez.

Voici quelques exemples : « Je réussis ce que j’entreprends » ; « Je suis capable » ; « Je vais gagner »…

Le subconscient

Le subconscient

© Fotolia.com

 

Tout ce qu’il faut savoir sur le subconscient

Pour mieux exploiter le pouvoir du subconscient, il est indispensable de bien comprendre son fonctionnement.

Pour créer les meilleures suggestions qui vous permettront de contrôler cette partie de vous-même, voici ce que vous devez savoir :

  • Le subconscient est autonome et fonctionne distinctement du conscient. Son pouvoir surpasse celui du conscient puisqu’il influence à plus de 90 % vos prises de décisions ;
  • Il subit forcément une programmation, c’est obligé. Déjà, le fœtus s’imprègne de tout ce qui se passe autour de lui. Au fil des jours, des semaines, des mois et des années de vie, il continue de tout absorber, étant alors programmé au gré des expériences de chacun ;
  • Le subconscient applique aveuglément tout programme qui lui est soumis, que celui-ci soit bon et mauvais. Fort heureusement, vous pouvez choisir de lui inculquer du bon pour récolter du bon ;
  • Contrairement à la conscience, le subconscient ne possède le libre arbitre. Même si cette partie de vous est très sage et possède un pouvoir immense, il est impuissant s’il n’est pas programmé, la programmation revenant au domaine du conscient ;
  • Chaque programme inscrit dans le subconscient peut être modifié foire supprimé. Néanmoins, une déprogrammation est nécessaire avant d’installer un nouveau programme ;
  • Le subconscient réagit sans réfléchir ni raisonner. Il absorbe tous les messages sans nuance. Une fois de plus, il faut mettre l’accent sur le fait qu’il ne distingue pas le bon du mauvais, le vrai du faux. En général, les informations proviennent de l’entourage (la famille, les amis, les médias, les professeurs…) ;
  • A partir du moment où le subconscient reçoit une idée, il l’applique ;
  • Le subconscient subit le principe de causalité. Ici, les pensées et les idées les plus profondes produisent inévitablement des effets extérieurs, à travers vos actions ;
  • Le subconscient est très sensible aux mots. Il est influencé par les mots que vous vous dites à vous-mêmes, mais également tous ceux que vous entendez dans la vie de tous les jours ;
  • Le subconscient est également particulièrement sensible aux émotions. Il enregistre vos réactions émotionnelles et s’en rappelle lorsque la situation se répète ;
  • Il est aussi influencé par les images, d’où l’effet bénéfique des visualisations. Oui, lorsque vous imaginez un futur radieux (ou malheureux), votre subconscient l’enregistre et agit en arrière-plan pour que vous puissiez atteindre ce dont vous avez rêvé. Malheureusement, il a également tendance à réagir négativement, notamment par des blocages, lorsque vous craignez quelque chose ;
  • Votre subconscient sait ce qui est bien pour vous, mais elle ne peut toutefois pas le deviner. Vous devez donc lui donner les bons ordres et soumettre des demandes bien claires.

Avant de poursuivre, voici une vidéo qui propose des informations intéressantes sur le fonctionnement du subconscient :

Comment choisir les bons mots pour influencer le subconscient ?

Alors, quels mots choisir pour influencer positivement le subconscient ? La règle principale est simple : soyez toujours positif.

Vous devez alors éviter toute connotation négative, que ce soit dans les mots utilisés pour la formulation (la forme négative est à proscrire).

Laissez également de côté tous les mots péjoratifs qui ne vous apporteront rien de bien.

Par exemple, vous allez dire « Je me sens bien » au lieu de dire « Je ne me sens plus mal ».

Lorsque vous vous lancez dans une séance de suggestion de votre subconscient, apportez une idée à chaque fois pour éviter que ce dernier ne soit surmené.

L’efficacité de votre suggestion en sera optimisée.

Si l’on s’intéresse à la conjugaison, vous utiliserez le présent que vous allez intensifier en ajoutant des expressions comme « de mieux en mieux » ou encore « de plus en plus ».

Enfin, restez très simple dans vos suggestions. Choisissez vos mots comme si vous alliez parler à un enfant.

La puissance du subconscient : Comprendre le subconscient

Comment surmonter vos peurs en agissant sur le subconscient ?

La peur est une émotion naturelle. Elle est même pratiquement indispensable pour survivre !

En effet, elle apparaît lorsque vous sentez un danger, vous poussant alors à agir de façon à vous protéger.

Excessive, la peur peut cependant constituer un véritable blocage dans la vie quotidienne.

Elle peut vous limiter et vous empêcher d’avancer. C’est elle qui vous décourage de parler en public, de partir en quête du travail de vos rêves ou encore d’aborder une personne particulière.

Elle vous empêche d’être heureux ! Ce qu’il faut savoir, c’est que cette peur est ancrée au plus profond de vous-même.

Vous devez alors agir au niveau de votre subconscient pour vous en débarrasser et réaliser enfin vos rêves et vos ambitions.

Comment surmonter ses peurs

Comment surmonter ses peurs

© Fotolia.com

Alors comment surmonter cette peur ? Vous pouvez vous tourner vers l’autohypnose et influencer positivement le subconscient…

 

La peur et le subconscient

Les racines de la peur se trouvent dans le subconscient, votre moi profond.

En effet, c’est au fond de vous que naissent tous les sentiments liés à des situations que vous avez vécues.

C’est ainsi que tout traumatisme subi durant l’enfance est mémorisé, même si son enregistrement ne s’effectue pas de façon consciente.

Si le conscient se base beaucoup sur l’analyse et le raisonnement, le subconscient s’intéresse à la situation réelle et renvoie des informations au conscient quand cela s’avère nécessaire.

C’est ainsi qu’en cas de danger, il va se créer automatiquement un sentiment de peur.

Il faut savoir, par ailleurs, que c’est le subconscient qui a toujours le dernier mot par rapport au conscient, dans la mesure où il constitue 90 % du fonctionnement global de votre psychisme.

C’est aussi pour cette raison que, pour pouvoir maîtriser réellement vos peurs, vous devez agir directement au niveau du le subconscient.

Il est nécessaire d’agir sur la source même de ces émotions pour parvenir à les dompter.

Il existe alors différentes méthodes envisageables. Il y en a une qui se révèle particulièrement intéressante : l’autohypnose, une variante de l’hypnose qui se pratique soi-même.

 

Comment l’hypnose peut aider à vaincre ses peurs ?

La peur est donc une sorte d’alarme intérieure qui vous pousse à réagir face à une situation jugée dangereuse par le subconscient.

En ciblant cette émotion, l’hypnose aide à canaliser ce système d’alerte, contribuant à mieux le contrôler.

En étant sous hypnose, vous pouvez alors revenir vers la source même de la peur et apprendre à l’affronter.

Vous vous retrouvez face aux situations qui ont engendré ces sentiments de crainte. En ayant la possibilité de vous y confronter, vous vous donnez l’opportunité de (re)prendre le contrôle.

Lorsque ces situations se représentent, vous aurez beaucoup plus de force pour les affronter et surmonter la difficulté.

Comment surmonter vos peurs

Comment surmonter vos peurs

© FreeDigitalPhotos.net

En pratique, l’hypnose vise surtout un état de sérénité. Elle vous aide à de gérer vos ressentis e vous permet de vous libérer des blocages intérieurs.

Elle remet en place le calme et remplace les mauvaises réactions par de bonnes.

Cette pratique se caractérise ainsi par un état de relaxation profonde au cours duquel vous faites face à vos angoisses que vous pouvez éliminer de notre subconscient. Vous en sortez plus léger et moins « angoissé » au quotidien.

 

Comment pratiquer l’autohypnose ?

L’hypnose peut être pratiquée par une personne tierce, notamment un psychothérapeute ou un hypnothérapeute. On peut aussi le faire soi-même, c’est l’ « autohypnose ».

Il existe également les séances d’hypnose collective. Quelle que soit la technique adoptée, il faut respecter des étapes précises.

Commencez par vous installer bien confortablement, notamment en position allongée. Fermez ensuite les yeux et portez votre attention sur votre respiration. Inspirez et expirez doucement, tout en profondeur.

Par votre expiration, dégagez tous les blocages qui gênent votre corps et votre esprit. Concentrez-vous maintenant sur votre objectif et laissez-vous transporter par votre esprit.

Pour atteindre un état de relaxation totale, vous devez avoir une entière confiance au processus de l’autohypnose.

Renouez avec vos peurs profondes et réveillez votre capacité à les affronter. Cela peut se faire par la formulation d’autosuggestions, que vous aurez créées avant même le début de la séance.

Une séance d’autohypnose peut durer seulement 10 minutes, à condition de bien vous concentrer.

Dès la première séance, vous ressentirez un véritable soulagement et au bout de quelques séances régulières, vous serez déjà plus apte à surmonter vos peurs.

Voici une vidéo qui propose des conseils intéressants pour vaincre la peur :

 

Les autosuggestions positives

Au-delà des séances d’autohypnose, vous pouvez utiliser les autosuggestions positives au quotidien.

De cette manière, votre subconscient s’imprègnera encore mieux de votre désir de votre prendre votre destin en main et de venir définitivement à bout de vos peurs et de vos angoisses profondes.

Le principe est simple : il s’agit de réciter, chaque fois que vous vous en souvenez, des phrases encourageantes.

Pour que celles-ci fonctionnent de façon optimale, quelques règles doivent être respectées. Vous devez être totalement positif. Que ce soit dans le sens de la phrase ou dans les mots et les tournures utilisées.

Remplacez « Je n’ai plus peur » par « J’ai du courage ». Dites « J’avance » au lieu de dire « Je ne reculerai pas ».

Vos phrases seront exprimées dans le présent de l’indicatif, car c’est ici et maintenant que ça se passe.

Dès le réveil, vous récitez ces phrases positives qui deviendront de véritable mantras qui vous aident à affronter chaque journée avec de la bonne humeur et une bonne dose d’énergie ntérieure.

 

Au final, vous êtes le maître à bord. Votre force intérieure est extraordinaire et vous aidera à aller au-delà des blocages qui vous empêchent de vous épanouir.

La puissance du subconscient : Comment surmonter vos peurs

Comment surmonter la tristesse grâce au pouvoir du subconscient ?

La tristesse est un sentiment que l’on a éprouvé au moins une fois dans sa vie. Ce qui la distingue des autres émotions, c’est qu’elle a tendance à être tenace.

Pourquoi ? Parce qu’on ne peut s’empêcher de penser aux raisons qui ont provoqué cette mélancolie.

Parfois, on ne sait pas vraiment pourquoi on est triste. Mais on ne se sent pas bien, le moral est au plus bas.

Dans tous les cas, le chagrin est persistant. Pourtant, plus on est triste, plus on va mal. Dans les cas les plus graves, un excès de tristesse peut mener à la dépression si l’on n’y remédie pas au plus vite.

Lorsque vous faites face à des moments difficiles, vous pouvez faire appel à votre subconscient pour les surmonter.

Oui ! Vous possédez une force intérieure insoupçonnée qui peut vous aider à aller au-delà des épreuves les plus difficiles.

Comment surmonter la tristesse

Comment surmonter la tristesse

© Fotolia.com

Voici alors quelques conseils pour surmonter la tristesse grâce au pouvoir du subconscient…

 

Laissez-vous aller, exprimez vos sentiments !

Vous êtes triste ? Ne gardez pas tout à l’intérieur de vous. Si vous avez envie de pleurer, n’hésitez pas.

Vous pouvez vous épancher dans un coin tranquille, à l’abri des regards. Si vous le voulez, vous pouvez même crier : exprimez-vous !

Il est important de vous laisser aller. Diverses études affirment d’ailleurs que pleurer aide à se détendre et contribue à retrouver la paix.

En pleurant, vous déclenchez un processus de « guérison » de votre corps au lendemain d’un événement douloureux.

Attention, si vous n’avez pas envie de pleurer, ne le faites pas en sachant que chacun a sa façon d’exprimer sa douleur et sa tristesse.

L’essentiel étant de ne pas vous renfermer sur vous-même.

 

Admettez que vous êtes triste

Pour pouvoir surmonter une tristesse, vous devez d’abord admettre que vous êtes triste et ne surtout pas vous voiler la face.

D’ailleurs, il faut souligner qu’il s’agit d’un sentiment tout à fait naturel : c’est une réaction normale par rapport à une situation difficile.

Une personne équilibrée ressent, à un moment ou à un autre de sa vie, de la tristesse. Ne réprimez pas vos ressentis.

Ne réfléchissez pas trop et n’essayez pas à tout prix de décortiquer ce que vous éprouvez.

Acceptez donc vos sentiments et ne vous posez plus de questions : la tristesse est bien là. Néanmoins, il va falloir la gérer.

Elle ne doit pas perdurer et ne surtout pas s’aggraver. Pour cela, vous ne devez pas vous appesantir sur votre sort. Non, vous ne portez pas le poids du monde.

Attention, cela ne veut pas dire que vous allez négliger votre tristesse. Mais vous n’allez pas vous plaindre vous sentir accablé. Au contraire, dites-vous que c’est passager. Très bientôt, vous irez mieux…

 

Le pouvoir de la pensée positive sur le subconscient

Quand vous êtes habité par la tristesse, vous être morose. Vous n’avez pas vraiment envie de sourire et, encore moins, de rire.

Pourtant, c’est la solution ! Le fait de sourire vous allègera un petit peu de votre fardeau. Une fois de plus, il ne s’agit pas de se forcer à être de bonne humeur.

Il s’agit tout simplement d’esquisser un petit sourire, même si le cœur n’y est pas.

Pour vous y aider, vous pouvez lire des histoires drôles ou visionner une comédie à la télévision.

Mieux encore, vous pouvez adopter la pensée positive qui consiste à toujours rester optimiste quoi qu’il arrive.

Ce genre d’état d’esprit influence directement votre subconscient.

Le pouvoir du subconscient

Le pouvoir du subconscient

© FreeDigitalPhotos.net

Même lorsque vous êtes triste, songez déjà à ce jour prochain où le soleil brillera de nouveau dans votre vie.

Récitez mentalement (ou à voix haute !) des mantras comme ceux suggérés par la fameuse méthode Coué : « Je vais de mieux en mieux, de jour en jour ».

Votre humeur s’améliorera alors sans que vous ne vous en rendiez compte. Du jour au lendemain, vous constatez que vous ne ressentez plus aucune tristesse, comme par magie.

A noter néanmoins qu’il n’y a rien de magique. Vous avez juste suggéré à votre subconscient d’aller mieux et celui-ci a obéi !

Voici justement une vidéo qui illustre bien le pouvoir des pensées positives sur le subconscient :

 

Pratiquez des activités agréables

Vous avez le moral dans les chaussettes ? Même si vous n’avez envie de rien, vous pouvez vous lancer dans des activités agréables.

Vous aimez la musique ? C’est le bon moment pour en écouter. Attention, inutile de faire passer des chansons aux paroles tristes.

Privilégiez des chansons joyeuses qui ne manqueront pas de booster votre moral. Il y a également les musiques relaxantes qui favorisent la paix de l’esprit.

Vous pouvez aussi écouter de la musique dynamique qui vous donnera peut-être aussi envie de danser.

Ici encore, les messages positifs des paroles que vous écoutez atteindront directement votre subconscient et seront bénéfique pour votre moral.

Pour éviter que votre tristesse ne s’intensifie, ne vous isolez pas. Faites place à la distraction. Plus précisément, adonnez-vous à des activités que vous appréciez.

En plus de la musique ou la danse, vous pouvez aussi faire du shopping, aller au cinéma, faire du sport, aller dans votre restaurant préféré ou tout simplement passer un moment sympa avec votre meilleur ami ou autre personne très proche de vous.

 

Pour vous sentir mieux, n’hésitez pas à solliciter vos proches. Le fait de parler de ce qui vous tracasse vous allège déjà un peu de votre tristesse.

Enfin, ne vous attendez pas à ce que cette émotion négative disparaisse du jour au lendemain, surtout si vous avez subi une perte importante dans votre vie.

On dit que le temps guérit les blessures, laissez-le donc agir. Pendant ce temps, ne vous attardez pas outre mesure sur votre situation, continuez à vivre !

La puissance du subconscient : Comment surmonter la tristesse

Comment provoquer le subconscient pour accomplir vos résolutions ?

Lorsqu’une nouvelle année commence, vous êtes tellement motivé à changer de vie et vous multipliez les bonnes résolutions.

Vous décidez entre autres de ne plus rien reporter au lendemain, d’arrêter de fumer, de perdre du poids ou encore de trouver un nouveau travail…

Vous êtes alors totalement déterminé. Puis, le mois de janvier passe sans que vous n’ayez toujours rien fait.

En février, vous avez tout simplement oublié les belles résolutions prises au tout début de l’année.

Savez-vous que votre subconscient se trouve derrière votre « échec » ? Quelque part, à l’intérieur de vous, quelque chose vous empêche d’avancer.

Paradoxalement, pour accomplir vos résolutions, vous devez agir à ce même niveau. Il vous faut secouer votre subconscient et l’inciter à « collaborer ».

Comment provoquer le subconscient

Comment provoquer le subconscient

© Fotolia.com

Alors, comment provoquer le subconscient pour accomplir vos résolutions ?

 

Pourquoi vous ne réalisez pas vos résolutions ?

Pratiquement tout le monde démarre chaque nouvelle année avec une salve de résolutions, petites et grandes.

Certains se lancent rapidement mais se découragent finalement aussi vite. D’autres ne font que faire des projets et ne concrétisent rien.

Mais pourquoi ? En réalité, tout se passe au niveau du subconscient. C’est votre moi profond qui vous bloque à votre insu.

Votre inconscient possède un pouvoir incroyable. Un pouvoir qui peut être dévastateur.

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez inverser son influence négative.

Car ce qu’il faut savoir sur le subconscient, c’est qu’il est totalement programmable et déprogrammable !

Et le programmeur ? C’est vous ! Oui, tout ce que vous vivez est enregistré dans le disque dur illimité qu’est le subconscient.

Ce dernier capte tout, sans aucun filtre : ce que vous entendez et écoutez, ce que vous regardez, ce que vous pensez, ce que vous voulez, ce que vous redoutez… Et il capture aussi vos émotions.

Malheureusement, les informations dont s’imprègne le subconscient sont souvent péjoratives et sapent votre belle motivation.

Il vous appartient de le commander pour qu’il ne s’intéresse qu’au positif, balayant systématiquement tout ce qui est négatif

Avant de continuer, voici une vidéo qui vous livre quelques informations intéressantes sur le pouvoir du subconscient :

 

Première méthode pour provoquer le subconscient : l’autosuggestion

La première technique qui vous permet d’avoir le contrôle sur le subconscient est l’autosuggestion.

Il s’agit tout simplement de vous répéter tous les jours, le plus souvent possible, des suggestions positives.

De cette manière, vous éliminez automatiquement tout ce qui est négatif. Vous écartez tout ce qui vous empêche d’aller de l’avant.

Le principe est simple. D’abord, vous identifiez vos objectifs (ou vos résolutions). Ensuite, vous créer des phrases ou des expressions constructives à réciter chaque fois que vous en avez envie.

Vous utiliserez des phrases positives, au présent, sans aucune connotation négative ou péjorative : « Je suis en bonne santé » ; « Je vais trouver l’amour » ; « Je vais obtenir un nouveau travail » ; « Je suis le meilleur » ; « Je réussis tout ce que j’entreprends… ».

Dans la mesure du possible, utilisez des phrases claires et précises.

Vous devez ensuite répéter ces phrases tous les jours, au moins pendant trois semaines pour votre subconscient s’en imprègne bien.

Suggestions positives

Suggestions positives

© FreeDigitalPhotos.net

Il est intéressant de souligner que l’inconscient est particulièrement réceptif au réveil et le soir avant de se coucher.

Mais vous pouvez déclamer vos suggestions chaque fois que vous vous en souvenez. L’impact n’en sera que plus percutant.

Le gros avantage de cette technique réside dans sa simplicité. Pas de règle contraignante à respecter. Il vous suffit de vous rappeler vos phrases et les énoncer mentalement ou, mieux encore, à haute voix.

C’est encore mieux lorsque vous le faites avec conviction.

 

Seconde méthode pour provoquer le subconscient : l’autohypnose

La deuxième technique pour s’adresser au subconscient est l’autohypnose qui consiste donc à s’hypnotiser soi-même.

D’emblée, il faut souligner qu’il ne s’agit pas d’une méthode compliquée. En outre, celle-ci n’a rien de mystique.

Une fois de plus, l’objectif est le même : communiquer avec le subconscient et lui donner des ordres précis. Rappelons que le but est de concrétiser vos résolutions, les changements positifs que vous voulez apporter dans votre vie.

En pratique, il s’agit de faire en sorte d’atteindre un niveau de relaxation très élevé.

Une fois que vous êtes totalement détendu, vous pouvez parler avec votre  inconscient. Ou plus exactement lui donner des ordres.

Vous communiquez diverses instructions pour apporter des transformations dans votre vie.

Pour être certain d’adopter la bonne technique et obtenir des résultats, vous pouvez vous faire accompagner par un coach ou par un hypnothérapeute.

 

Troisième méthode : les messages subliminaux

La troisième technique pour influencer votre subconscient consiste à utiliser des messages subliminaux.

Il peut s’agit de messages visuels ou auditifs que vous écoutez ou regardez à différents moments de la journée.

J’aimerais souligner qu’il n’y a ici, une fois encore, rien de mystique.

D’ailleurs, vous pouvez vous-même créer vos propres messages subliminaux. Par exemple des messages spécifiques que vous affichez un peu partout dans votre environnement de vie.

Message subliminal

Message subliminal

© FreeDigitalPhotos.net

Tout au long de la journée, vous les voyez et les lisez et ceux-ci s’imprègnent dans votre subconscient, vous aidant à abandonner les mauvaises habitudes et à améliorer votre comportement et vos actions.

Mais vous pouvez également faire appel à des logiciels spéciaux à installer sur votre ordinateur. On peut notamment citer Sublisoft ou encore Subliminal Blaster

Ces applications diffusent ensuite périodiquement des messages audios ou visuels sans vous déranger dans ce que vous réalisez sur le moment.

 

Quelle que soit la technique que vous allez utiliser pour prendre le contrôle du subconscient, il est important que vous vous investissiez à fond dans son utilisation.

Cela ne fera qu’augmenter les chances de succès dans votre démarche. Soyez donc convaincu de l’efficacité des méthodes que vous allez appliquer.

Et faites preuve de motivation dans leur usage. Au fil des jours, vous ressentirez un réel changement dans votre état d’esprit.

Vous serez plus enjoué dans tout ce que vous entreprenez et vous vous rendre compte que tout semble vous réussir. Tout cela grâce à la fabuleuse puissance de votre subconscient !

La puissance du subconscient : comment provoquer le subconscient

Le langage du corps : lorsque le subconscient s’exprime à travers vos gestes

Le subconscient, c’est cette partie de vous-même qui sait tout, enregistre tout, interprète tout. Il ne manque pas une seule miette de ce qui se passe dans votre vie.

En plus de tout savoir sur vous, il raconte des choses à travers votre corps. Des choses que les autres perçoivent.

Vos doutes, vos certitudes, vos craintes, vos frustrations…

Ce langage corporel transmet ainsi de nombreux messages dont vous n’êtes pas forcément conscient.

L’impact de vos gestes, de votre expression, de votre voix est considérable et à ne pas négliger. A travers votre attitude, votre subconscient s’exprime.

Le langage du corps

Le langage du corps

© Fotolia.com

Alors, comment le subconscient s’exprimer à travers vos gestes ?

 

Le langage du corps : quels messages envoie le subconscient ?

Savez-vous que lorsque vous communiquez avec quelqu’un, vos paroles constituent seulement 7 % du message que vous faites passer ?

Les 93 % restants sont assurés par vos gestes, l’expression de votre visage, votre posture sans oublier votre voix (l’intonation, le débit, le volume…).

Ce que votre corps dégage a un impact que vous ne soupçonnez pas. C’est, en fait, votre subconscient qui envoie un message. Souvent à votre insu.

Résultat : votre interlocuteur « sait ». Il perçoit naturellement votre intention, peu importe ce que vous dites.

Il faut savoir que le langage du corps ne se contrôle pas vraiment (à moins de s’y entraîner avec ferveur).

Raison de plus pour qu’il diffuse beaucoup de messages à autrui. On pourrait dire que votre corps parle pour vous.

En tout cas, votre gestuelle révèle ce que vous ressentez et ce que vous êtes intérieurement. Attention, vos gestes dévoilent aussi ce que vous tentez de dissimuler.

 

Pourquoi interpréter le langage corporel ?

Le langage corporel provient donc de l’inconscient. Savoir l’interpréter, c’est mieux comprendre votre interlocuteur.

C’est avoir la possibilité de saisir toute l’étendue de son message : ce qu’il déclame, mais aussi ce qu’il ne révèle pas directement et les éventuelles informations qu’il cache ou ses mensonges.

Lorsque vous parlez avec quelqu’un, vous pouvez voir la sincérité (ou l’hypocrisie) au fond de ses yeux.

Si la personne en face de vous a tendance à reculer lorsque vous l’approchez, si son regard est fuyant et s’il a un visage renfrogné, vous savez que le courant ne passe pas vraiment.

Si votre interlocuteur vous regarde franchement dans les yeux, avec le sourire et l’air intéressé, il est sans doute en confiance.

Même s’il existe des signes faciles à interpréter, décoder le langage corporel n’est pas si facile… C’est même plutôt complexe

Car si le subconscient tente d’envoyer des messages, le conscient fait en sorte de garder le contrôle.

Et l’interprétation doit tenir compte du contexte et le background de chacun. Ce n’est ainsi que vous serez certain de ne pas vous tromper.

 

Comment interpréter le langage du corps ?

L’interprétation du langage corporel est donc assez complexe. Parce qu’il ne faut pas uniquement se fier aux apparences !

En effet, tout le monde ne réagit pas de la même façon face aux circonstances. Et chacun a sa manière d’exprimer ses sentiments et ses émotions.

Comment interpréter le langage du corps

Comment interpréter le langage du corps

© FreeDigitalPhotos.net

Le secret, c’est d’analyser la situation dans sa globalité. Chaque détail compte. Soyez notamment attentif aux choses que mentionne votre interlocuteur.

A-t-il évoqué un problème personnel ? A-t-il l’air particulièrement préoccupé ? Si tel est le cas, son comportement ne sera pas facile à interpréter.

En plus de l’attitude globale de la personne qui se trouve face à vous, vous devez aussi considérer le contexte et les conditions dans lesquelles se déroule l’échange.

Sans oublier la personnalité et le tempérament de votre interlocuteur.

 

Une interprétation au cas par cas

En matière d’interprétation du langage du corps, il n’y a donc pas de codes universels. Bien évidemment, il y a des gestes faciles à décoder.

Mais, de manière générale, le décryptage se fait de préférence au cas par cas.

Les choses sont plus faciles lorsqu’il s’agit de quelqu’un que vous connaissez et que vous côtoyez depuis longtemps.

Prenez l’habitude d’analyser les réactions des gens qui vous entourent en fonction des situations.

Vous vous rendrez bien vite compte que ces réactions peuvent différer.

Par exemple, lorsque certains profèrent des mensonges, ils le font en regardant leur interlocuteur droit dans les yeux tandis que d’autres ont le regard qui fuit.

En outre, certains se montrent plus passionnés que d’autres. Il y a ceux qui sont maîtres dans l’art de maîtriser leurs émotions.

A noter que dans ce cas, il y a aura toujours un petit tic qui va les trahir. Tic que vous apprenez à mieux déceler au fil des observations.

Voici alors une vidéo proposant des conseils pour décoder le langage du corps :

 

Observation de chaque canal non verbal

Pour savoir décoder le langage du corps et recevoir les messages envoyés par le subconscient de votre interlocuteur vous devez observer chaque canal non verbal.

Il existe alors trois types de canaux auxquels il faut être attentif.

D’abord, les canaux kinésiques à savoir le regard, les expressions du visage et le langage du corps proprement dit. Ils sont les plus faciles à interpréter.

Vient ensuite le canal proxémique qui correspond à la façon dont votre interlocuteur gère son espace vital. Enfin, le canal haptique qui se manifeste par le toucher.

La communication

La communication

© Fotolia.com

Voici alors quelques éléments à surveiller pour mieux comprendre votre interlocuteur et capter les éventuels messages cachés :

Ne cassez jamais le contact visuel. On dit souvent que les yeux sont le miroir de l’âme. Le regard vous en dit long sur ce que pense votre interlocuteur.

Vous aurez des indices sur ses sentiments, son humeur ou encore ses appréhensions.

Soyez, en outre, attentif aux mouvements de la tête et aux expressions du visage. Les émotions y transparaissent : joie, acceptation, colère ou encore tristesse.

Il ne faut pas non plus négliger la posture grâce à laquelle vous pouvez constater si la personne en face de vous est impliquée ou non dans l’échange, si elle est réceptive ou pas.

Enfin, au-delà du langage du corps, soyez aussi attentif à ce que vous dicte votre intuition. Ne négligez jamais ce que vous souffle votre petite voix intérieure

La puissance du subconscient : Le langage du corps

Croire au soi grâce au subconscient et gagner en confiance

Croire en soi et avoir confiance en ses capacités sont indispensables pour avancer dans la vie, sereinement et avec succès.

Avoir de l’estime de soi n’est pas toujours inné. Certaines personnes naissent avec de l’assurance… Beaucoup ne l’ont pas.

Ce qui est sûr, c’est qu’il est indispensable de croire en soi pour réussir et trouver le bonheur.

Nombreux d’ailleurs sont ceux qui recherchent la recette efficace pour booster leur ego.

Eh bien, la solution se trouve plus près qu’on ne le croit. Oui, car le subconscient peut vous aider à gagner en confiance.

Comment croire en soi

Comment croire en soi

© Fotolia.com

Alors, pourquoi et comment croire en soi grâce à la puissance du subconscient ?

 

Croire en soi : pourquoi est-ce impératif ?

De nombreuses personnes ne désirent qu’une chose : booster leur confiance en elles et avoir une bonne estime de soi.

Pourquoi ? Pour se sentir bien avec elles-mêmes et avec les autres. En bref, pour trouver le bonheur.

Oui, croire en soi est impératif pour tout être humain.

Car l’image que vous avez de vous-même correspond généralement à l’image du monde que vous allez construire.

Ainsi, une pensée négative à votre propre égard aura répercussions tout aussi négatives sur vos actions et même sur votre devenir. Vous devez alors adopter un état d’esprit plus optimiste.

D’autant plus que, dans un environnement en perpétuelle évolution et particulièrement instable, il est facile de se laisser submerger par le cours des événements.

Au point de se laisser dominer même par les pensées, préjugés, préceptes de la société et de laisser ces derniers ternir ou fausser ses pensées les plus profondes, le subconscient.

Le changement doit donc venir du plus profond de vous-même.

Avant de poursuivre, voici une vidéo qui vous propose des conseils pour avoir plus confiance en vous :

 

Prenez votre vie en main

Croire en vous, c’est prendre votre vie en main : vous êtes le capitaine de votre bateau !

Certes, ce qui vous entoure (paroles des autres, actions, événements…) vous sert de repère et parfois même s’impose à vous. Toutefois, vous êtes celui qui manipule le gouvernail : vous êtes le maître de vos pensées.

En outre, si vous n’avez pas confiance en vous, il devient compliqué de croire en quelqu’un d’autre et les relations sociales deviennent difficiles. Et vous ne pouvez pas évoluer en solo…

Paradoxalement, il faut aussi garder à l’esprit que les gens et le monde peuvent changer du jour au lendemain : votre confiance en votre personne doit alors être inébranlable et vous devez pouvoir compter sur votre propre personne en toutes circonstances.

Croire en soi-même

Croire en soi-même

© FreeDigitalPhotos.net

Ensuite, il est important de se dire que « l’erreur est humaine ». Croire en soi, c’est rester conscient de sa faillibilité : vous apprenez aussi en commettant des erreurs.

Et grâce à l’estime de soi, vous serez à même d’affronter la vie et ses aléas. Vous surmontez plus facilement les défis et les obstacles qui ne manquent pas de surgir sur votre trajectoire de vie.

Enfin, en croyant en vous, vous amenez plus facilement les autres à faire de même.

 

Détecter les facteurs qui vous empêchent de croire en vous

Quand on connaît les bonnes raisons d’avoir plus d’estime pour soi, les obstacles qui empêchent de l’appliquer deviennent aussi plus clairs.

Voici alors ces facteurs qui vous empêchent de croire en vous et auxquels vous devez remédier au plus vite :

  • vous nourrissez plus de pensées négatives que positives, notamment à votre propre sujet : vous êtes assez pessimiste ;
  • vous avez peur de l’échec, de ne pas être à la hauteur de vos propres attentes ou de celles des autres ;
  • vous craignez le regard et le jugement des autres ;
  • vous ne comprenez même pas vos peurs ;
  • vous demandez toujours plus de vous ou au contraire, n’attendez rien de vous ;
  • vous ne faites pas confiance aux autres.

 

« Vous devenez ce que vous pensez »

Il existe donc une solution intéressante et efficace pour croire et avoir confiance en soi (ou encore plus confiance en soi) : votre subconscient.

En contrôlant vos pensées profondes, vous avez la capacité de modeler vos actions.

Car ce sont les informations que vous stockez dans votre subconscient qui dirigeront vos agissements :

si vous pensez que vous ne valez rien, que vous n’êtes pas à la hauteur, que vous ne valez pas mieux, que vous êtes un looser et on ne sait quelle autre idée négative ?

Dans ce cas, à force de vous le répéter, votre subconscient l’enregistre : vous devenez ce que vous pensez !

Contrôler vos pensées

Contrôler vos pensées

© FreeDigitalPhotos.net

Il est vrai que le manque d’estime envers soi peut aussi résulter de l’éducation, des expériences (négatives) acquises…

Toutefois, vous pouvez tout à fait remplacer les informations placées dans votre subconscient, afin de rectifier votre comportement et votre approche face à la vie.

Procédez alors à une transformation en profondeur : changez vos idées noires en idées lumineuses !

Autrement dit, exit les pensées négatives, place aux pensées positives !

Au lieu de vous dire que vous êtes incapable de telle ou telle chose, soyez confiant : « Oui, je peux ! ». Et vous pouvez finalement avoir confiance en vous !

 

 

La puissance du subconscient : Comment croire en soi

Comment reconnaître l’âme sœur grâce au subconscient

Trouver votre âme sœur, cette autre moitié de vous-même qui vous complète et grâce à qui vous vous sentez enfin vous-même.

Vivre le véritable amour, vous y aspirez assurément. Seulement, vous avez vécu tellement d’expériences insatisfaisantes avec les mauvaises personnes.

Vous vous demandez alors comment être certain de trouver la bonne personne. Eh bien, la réponse est en vous.

Pour trouver l’âme sœur, il vous suffit d’écouter votre subconscient. Cette intuition. Cette petite voix intérieure qui vous guide vers l’amour de votre vie.

Reconnaître l'âme soeur

Reconnaître l’âme soeur

 © Yuri Arcurs – Fotolia.com

Alors, comment reconnaître l’âme sœur grâce au subconscient ?

 

L’âme sœur : votre autre moitié

L’âme sœur, vous en avez certainement entendu parler. Peut-être l’avez-vous déjà vécu ? En tout cas, vous en rêvez.

Bien plus qu’un simple partenaire, c’est votre copilote de vie. C’est votre autre moitié, qui vous complète et grâce à qui vous sentez tellement bien.

Grâce à cet homme ou cette femme, vous avez l’impression d’être vivant. Chaque matin, quand vous vous réveillez, vous savez que tout va bien aller. Parce qu’il/elle est à vos côtés.

Il/Elle vous rend meilleur(e). Il/Elle vous donne la force et l’énergie d’avancer et de faire face aux petits et grands défis de la vie.

Et surtout, le plus important, il/elle vous apporte de l’amour, du respect, de la reconnaissance

Certains pensent qu’il s’agit seulement d’un mythe. Ou d’une illusion. Mais cette vie amoureuse idyllique est à la portée de tout le monde.

Il suffit d’être prêt à l’accueillir et vivre la plus belle des expériences.

 

Rencontre l’âme sœur : hasard ou destin ?

Quand on évoque le grand amour, l’âme sœur, on parle souvent de hasard ou encore de destin.

D’autres pensent aussi à la chance. En réalité, il existe un paramètre auquel on ne pense pas souvent. C’est tout simplement la prédisposition intérieure à faire une rencontre déterminante.

A partir du moment où vous êtes intérieurement prêt à apporter un changement amoureux dans votre vie, la chance, le hasard ou encore le destin se mettront en œuvre.

Comment attirer l amour dans sa vie

Comment attirer l amour dans sa vie

© FreeDigitalPhotos.net

La première étape consiste donc à vous rendre psychologiquement disponible pour rencontrer l’âme sœur.

De cette manière, vous êtes prêt à l’amour. Vous êtes plus ouvert aux diverses opportunités que la vie va placer sur votre chemin.

 

Le déclic

Ce qu’il faut souligner, c’est que vous avez toujours eu des opportunités de rencontrer votre âme sœur.

Mais vous n’étiez pas à l’écoute. Vous avez peut-être déjà fait connaissance avec cette personne qui va bouleverser votre vie.

Mais il n’y a pas (encore) eu de déclic. Parce que vous n’étiez pas réceptif aux signaux.

Mais une fois que vous avez soufflé à votre subconscient que vous êtes disposé à faire entrer l’amour dans votre vie, c’est comme si vos yeux s’ouvrent enfin.

Vous remarquez cette personne que vous croisez tous les matins lorsque vous achetez votre café. Ou encore cet individu qui parcourt le même trajet quotidien. Sans oublier le voisin (la voisine) de palier…

Puis, la magie opère. Ça peut être un déclic physique ou psychologique. Ça peut être un visage, un mot, un geste, une attention…

Une chose est certaine : votre interaction avec cette personne très spéciale provoque des étincelles.

Un seul contact a suffi pour que vous soyez irrémédiablement attirés l’un par l’autre. Les émotions se bousculent et vous savez avec certitude que vous êtes en face de « la bonne personne ».

Vous ne vous demandez ni pourquoi ni comment. L’alchimie est bien présente et vous voulez évoluer rapidement dans cette nouvelle aventure.

 

Reconnaître l’âme sœur grâce au subconscient

Alors, comment pouvez-vous reconnaître l’âme sœur grâce au subconscient ? En fait la recette est simple.

Vous devez juste donner la possibilité à votre subconscient d’agir et de s’exprimer.

Comment ? En ayant le bon état d’esprit. Ne vous posez plus des tas de questions. Laissez tomber les doutes et les inquiétudes.

Laissez libre cours à votre moi profond qui va vous mener assurément vers votre âme sœur.

Il faut rappeler que votre subconscient sait tout, connaît tout : vous doutes, vos frustrations, vos envies, vos aspirations, vos besoins.

Il se basera sur toutes les expériences qui ont jalonné votre vie, depuis votre enfance pour « sélectionner » l’homme ou la femme idéale.

Celui ou celle qui vous correspond à la perfection.

Reconnaitre son ame soeur

Reconnaitre son ame soeur

© FreeDigitalPhotos.net

Vous vous orienterez tout naturellement vers cette personne qui va changer positivement votre vie. A condition que vous lui en donniez l’occasion.

Il ne vous reste dès lors plus qu’à vous mettre en condition. Et laisser votre subconscient vous guider.

 

La puissance du subconscient : Comment reconnaître l'âme soeur

Comment contrôler le subconscient en 5 étapes ?

Le subconscient est le moteur même de votre vie. Il agit en arrière-plan et influence sur vos actions et vos décisions.

Il est donc important d’avoir le contrôle sur ce moi profond.

Il existe de nombreuses méthodes qui vous permettent d’accéder à cette face cachée de votre personnalité.

Il s’agit globalement de vous concentrer sur ce qui se passe à l’intérieur de vous et éviter que vos pensées ne s’éparpillent…

Le mieux est de combiner plusieurs techniques à adopter de façon définitive. Le contrôle du subconscient doit devenir un véritable mode de vie.

Comment contrôler le subconscient ?

Comment contrôler le subconscient ?

© Fotolia.com

Découvrez alors comment contrôler le subconscient en 5 étapes…

 

Etape 1: Connaître le subconscient

Pour pouvoir contrôler le subconscient, il faut en connaître et en comprendre le fonctionnement.

Cette partie de vous-même qui est bien distincte du conscient (vous n’en avez d’ailleurs pas conscience) fonctionne de manière autonome.

Tout comme la conscience, le subconscient a ses perceptions, ses pensées et ses réactions. Mieux encore, il régit près de 90 % de votre vie.

La première particularité du subconscient réside dans le fait qu’il est programmé depuis votre tendance enfance.

Il s’imprègne de tout ce qui a pu se passer dans votre vie. Chaque expérience influe sur sa « programmation ».

Et contrairement au conscient, il n’a pas de libre arbitre. Il possède, en outre, une logique très pointue.

Mais cette logique est le fruit des suggestions et informations qui lui parviennent. Il faut savoir que le subconscient ne filtre pas, il applique tout et est particulièrement réactif.

Peu importe l’ordre, l’impulsion ou l’émotion qu’il reçoit, il réagit sans aucun raisonnement. C’est un pouvoir à double tranchant.

Car si le subconscient peut « gober » des idées positives sans se poser de question, il fait également de même pour les mauvaises idées.

Il est nécessaire de souligner que le subconscient reçoit des informations de votre part, mais aussi de la part de l’entourage sans oublier les médias (il capte tout à votre insu).

Quoi qu’il en soit, la bonne nouvelle c’est que tout programme du subconscient peut être supprimé et remplacé même si celui-ci est fortement ancré en vous.

Pour connaître encore mieux le subconscient, n’hésitez pas à vous renseigner un maximum sur le sujet. Internet constitue une véritable mine d’informations.

Discutez-en avec vos connaissances et rejoignez les forums spécialisés pour en savoir toujours plus.

Ci-dessous une vidéo sur le livre « La puissance du subconscient » du Dr Joseph Murphy qui vous aide à mieux connaître le subconscient :

 

Etape 2 : comprendre le subconscient

Une fois que vous avez savez comment fonctionne le subconscient, vous devez aussi le comprendre pour mieux le « manipuler ».

D’abord, il est très sensible aux mots. Que ce soit ceux de vos monologues ou ceux que l’on vous dit.

Il faut savoir que le subconscient est insensible aux tournures négatives (ne… pas, ne… plus, ne… jamais). Par contre, il capte bien les mots négatifs.

En définitive, il saisit l’idée globale. Alors si vous vous dites « Je ne veux plus être malade », tout ce qu’il va retenir c’est « malade ». Et votre discours aura l’effet inverse.

Un autre pouvoir de votre subconscient : il sait précisément ce qui est bien pour vous. Néanmoins, vous devez lui donner des ordres et formuler des demandes claires pour qu’il puisse agir.

Le mystère du subconscient

Le mystère du subconscient

© FreeDigitalPhotos.net

Pour communiquer avec cette partie de vous, faites appel aux émotions, mais aussi aux images (plus précisément les visualisations).

Car il faut savoir que le subconscient ne se situe pas dans le temps : il ne distingue pas le présent du passé ni du futur.

Alors si vous imaginez que votre souhait s’est déjà réalisé, il va également être programmé comme tel et cela va se répercuter dans votre vie.

 

Etape 3 : Avoir des conversations avec vous-même

Vous pouvez maintenant vous lancer dans le contrôle proprement dit de votre subconscient.

Pour commencer, apprenez à avoir des monologues intérieurs et intéressez-vous à ce qui se passe au plus profond de vous.

D’abord, adoptez la positivité. Récitez tout au long de la journée des encouragements et des pensées positives : « Je peux le faire », « Je vais réussir »… Affirmez !

Vous éviterez donc toute tournure négative comme : « Je ne peux pas le faire », « Je ne vais pas échouer »…

Vous pouvez aussi pratiquer la méditation. Il en existe de nombreuses variantes, mais le principe est globalement le même.

Il s’agit de vous relaxer, vous concentrer et apaiser votre esprit pour vous focaliser sur ce qui se passe à l’intérieur de vous et le contrôler.

Soyez, en outre, à l’écoute de vous-même. D’abord, apprenez à tenir compte de vos intuitions.

Cette petite voix intérieure qui vous souffle un conseil, un avertissement. C’est votre subconscient qui vous prévient…

En cas d’indécision ou de doute, écoutez votre intuition !

Le subconscient

Le subconscient

© FreeDigitalPhotos.net

Enfin, pour capter les messages qui viennent de votre subconscient, ne négligez pas vos rêves qui vous envoient des messages importants venant du plus profond de vous.

Les songes vous soufflent parfois des idées et des solutions à des situations difficiles auxquelles vous faites face sur le moment.

 

Etape 4 : imaginer et visualiser

En plus d’avoir de conversations intérieures (positives) avec vous-même, apprenez à cultiver votre imagination.

Et à visualiser d’avance vos succès futurs. Pensez, vivez, agissez comme si votre objectif était déjà atteint.

Imaginez-vous en train de concrétiser vos rêves. Ressentez les émotions, visualisez la situation, projetez-vous dans cet avenir radieux auquel vous aspirez.

Pour booster votre créativité, vous pouvez vous initier à l’art, que ce soit le dessin, la peinture, la photo, la sculpture ou encore la danse.

 

Etape 5 : avoir confiance

Enfin, pour pouvoir être en phase avec votre subconscient, vous devez lui faire confiance. Lui faire confiance par rapport à son pouvoir de transformer littéralement votre vie.

Gardez à l’esprit que vous êtes le maître de votre destin. Vous détenez le secret pour une vie meilleure.

Dès aujourd’hui, communiquez davantage avec votre subconscient et apportez-lui des idées, des pensées et des ordres positifs et constructifs.

La puissance du subconscient : Comment contrôler le subconscient

Recherches Populaires: