Tout savoir sur la névrose phobique

La névrose phobique est ce que Freud décrit par hystérie d’angoisse.

Il s’agit d’une peur déclenchée par un objet ou une situation donnée, disparaissant bien sûr en l’absence de ces derniers.

Il en découle des rituels qui ne peuvent involontairement pas être contrôlés.

névrose phobique

Tout savoir sur la névrose phobique

Voici tout ce que vous devez savoir sur cette névrose qu’on appelle communément « phobie ».

La névrose phonique ou la Phobie

Les psychanalystes définissent la phobie par un conflit inconscient qui se catalyse sur une source extérieure.

Il s’agit d’une réaction émotionnelle angoissée provoquée par un fait ou une situation donnée.

Elle se traduit généralement par une peur irrationnelle et persistante d’objet n’ayant pas un caractère objectivement dangereux.

C’est pourquoi la névrose phobique est aussi définie comme une « crainte sans objet ».

Les différents types de névrose phobique

On distingue trois principaux types de trouble phobique.

  • L’agoraphobie qui se traduit par la peur de la solitude ou d’un endroit isolé.
  • Les phobies simples ou phobies spécifiques qui se traduisent par la crainte déraisonnable d’un objet, d’une personne, d’un animal ou d’une situation.
  • La phobie sociale qui se traduit par une grande crainte des regards des autres et des relations sociales.

Comment traiter le trouble phobique ?

Si la névrose phobique n’est pas intense, le traitement n’est pas toujours nécessaire.

Mais lorsqu’elle porte atteinte à la vie quotidienne, sociale, professionnelle et même amoureuse du phobique, il est préférable de la traiter.

Des anxiolytiques et des antidépresseurs sont généralement recommandés.

Mais pour être efficaces, ils doivent être complétés par des traitements non médicamenteux tels que la Psychothérapie et la TCC.

Voici 3 techniques pour vaincre la névrose phobique !

la puissance du subconscient : névrose phobique

stockimages © freedigitalphotos.net

Phobie des pigeons : En sortir seule ?

Peut-on croire à la phobie des pigeons ?

La peur des pigeons fait partie de ce que l’on appelle ornithophobie ou encore la peur des oiseaux.

Comment guérir de cette crainte irrationnelle des animaux à plume ?

phobie des pigeons

Phobie des pigeons : En sortir seule ?

Comme toutes les autres phobies, la psychothérapie permet de venir à bout de la peur des pigeons!

Guérir de la phobie des pigeons en affrontant ses peurs

Solution simple, efficace et que vous pouvez faire vous-même : affronter votre peur !

Il est tout à fait possible de guérir d’une phobie à condition d’apprendre à se confronter à ses pires craintes.

C’est un travail à faire dans le subconscient comme pour se rendre insensible à son propre trouble.

Ici donc, la guérison de la phobie des pigeons commence par le visionnage d’images de pigeons, puis de pigeons réels avant de s’aventurer sur un square…

Les thérapies qui guérissent la phobie des pigeons

La crainte des pigeons s’inscrit comme une hyper-réactivité immunitaire face à un objet ou être spécifique.

Pour en sortir, il est un important d’activer puis de désactiver ce réflexe de peur ardente par des mises en situation évolutives et récurrentes.

La phobie n’étant pas uniquement un trouble psychologique, mais un véritable dérèglement biologique,  psychiatre et psychothérapeute préconisent les TCC.

Les thérapies comportementales et cognitives permettent au phobique d’avoir une vision plus lucide des ombres de sa vie intérieure.

Phobie : Relaxation et méditation pour chasser la phobie

Qu’on ne s’y trompe pas. Les thérapies n’ont pas pour finalité de faire disparaître complètement la phobie des pigeons.

Elles visent surtout à rendre la peur normale, en d’autres termes adaptée à la situation et surtout contrôlable.

C’est pourquoi les thérapies sont incontournables des exercices de confrontation et d’acceptation de la phobie.

Et ces traitements sont obligatoirement à compléter par des séances de relaxation et de méditation.

Découvrez tout sur la Psychothérapie cognitivo-comportementale.

La puissance du subconscient : phobie des pigeons© David Castillo Dominici – FreeDigitalPhotos.net

Recherches Populaires:

L’Hypnothérapie pour guérir de la phobie des nains

La phobie des nains est un trouble qui peut vous sembler absurde et pourtant, il est bien réel.

La nanophobie peut se traduire par la peur exagérée et irrationnelle des personnes de petite taille.

Les nanophobes sont sujets à des crises de panique, d’hystérie, des troubles obsessionnels compulsifs à la vue de l’objet de leur crainte.

phobie des nains

L’Hypnothérapie pour guérir de la phobie des nains

Avez-vous peur des nains ? Essayez l’hypnothérapie !

 Phobie des nains : De la peur à la phobie

La peur est un sentiment inné, parfaitement naturel et normal quand elle a lieu d’être.

Elle représente, cependant, un problème lorsqu’elle prend plus d’ampleur que la normale.

Lorsqu’elle devient incontrôlable, qu’elle se manifeste par des crises de paniques et d’angoisses maladives, on parle alors de phobie.

La peur devient alors une névrose, une véritable maladie qui portent négativement atteinte à la vie quotidienne de la personne concernée.

C’est le cas de la crainte des nains.

L’origine de la phobie des nains

Toutes névroses que ce soit la phobie sociale, la phobie de vomir ou la phobie des clowns sont liées à un traumatisme passé.

La personnalité comme la psychologie d’une personne sont influencées par son éducation et son environnement familial et social.

Mais le champ peut ne pas être le même pour tout le monde.

Si certaines personnes ont acquis la peur des nains suite à un traumatisme de l’enfance, d’autres ont naturellement un tempérament anxieux.

L’hypnose contre la peur des nains

L’hypnothérapie est un remède particulièrement efficace contre la phobie des nains et même toute la liste de phobies.

Le travail de l’hypnose consiste à vous libérer des vos tensions négatives face à un blocage, soit votre phobie.

Elle agit ainsi sur le subconscient de manière à réduire l’impact de ces agents stressants.

Outre les phobies, l’Hypnose est également un bon remède contre le ronflement !

La puissance du subconscient : phobie des nainsDavid Castillo Dominici © freedigitalphotos.net

Recherches Populaires:

3 étapes pour vaincre la phobie des clowns

Considérée comme l’une des phobies les plus ridicules, la phobie des clowns est un trouble sérieux et très répandu.

Pourquoi les clowns font peur à certaines personnes ? C’est simple, leur image comme leur histoire est souvent associée à celle de psychopathes.

La vue d’une photo de circassien vous inspire-t-elle crainte irrationnelle et dégout ? Vous souffrez de coulrophobie !

phobie des clowns

3 étapes pour vaincre la phobie des clowns

Suivez ces 3 étapes pour vaincre votre peur des clowns !

Étape 1 : Reconnaître sa phobie des clowns

Guérir de la peur des clowns passe obligatoirement par une confrontation directe à l’objet de ses craintes.

Pour se donner les moyens de vaincre ses phobies, la première chose à faire c’est d’en parler. Ne plus en faire un tabou !

Ensuite, ne plus en faire un déni ! Il faut assumer sa faiblesse. Ne pas s’en cacher ni le renier.

En exprimant franchement et humblement votre inquiétude, vous entamez une démarche évidente de lutte contre la phobie.

Étape 2 : La TCC contre la phobie des clowns

La psychothérapie cognitive comportemental est le premier traitement préconisé aux personnes souffrant de la crainte des clowns.

Elle permet au phobique de se confronter à ses peurs, bien entendu suivant ses capacités, en la présence d’un psychothérapeute.

L’avantage de cette thérapie c’est qu’elle garantit la disparition des symptômes, à savoir des réactions de paniques inhérentes à la phobie.

Elle améliore de manière considérable la vie du phobique en réduisant le stress, les spasmes, les crises d’angoisse qui faisaient son quotidien.

Étape 3 : La psychanalyse pour guérir la peur des clowns

La TCC doit être complétée par une psychanalyse qui, à son encontre, traite le fond du problème.

La psychanalyse, c’est tout d’abord l’art de traduire et de travailler sur le subconscient.

Elle dévoile ce qui se passe réellement à l’intérieur de soi et permet de résoudre les conflits intérieurs à l’origine du trouble.

Elle répare également les traumatismes passés rangés dans le subconscient et fait en sorte que ces derniers ne freinent plus l’avenir.

Voici Comment soigner les phobies avec son subconscient!

La puissance du subconscient : phobie des clowns© artur84 – FreeDigitalPhotos.net

La TCC pour guérir de la phobie de vomir

La phobie de vomir est un trouble dont on entend rarement parler, mais est pourtant l’une des phobies les plus fréquentes dans le monde.

Elle concerne de nombreuses personnes de tous les âges, adolescent ou adulte, hommes ou femmes.

Avez-vous horreur du vomissement ? Avez-vous-vous même peur d’avoir des nausées ou de vomir ?

phobie de vomir

La TCC pour guérir de la phobie de vomir

La Thérapie comportementale cognitive vous permet de vaincre votre crainte de vomir.

Qu’est-ce que la phobie de vomir ?

L’Émétophobie de son appellation scientifique est défini comme étant la « crainte pathologique de vomir ».

Elle se traduit par la peur ainsi que le dégout intense, maladif, incontrôlable et irrationnel du vomi.

Le phobique en question appréhende les gestes et/ou les situations pouvant causer le vomissement, la vision d’un autre individu vomir et les nausées.

Il refuse de parler de la phobie du vomi et va même jusqu’à le considérer comme un sujet tabou.

Phobie du vomir, une issue fatale !

Cette phobie peut engendrer d’autres troubles si elle n’est pas prise en charge.

En premier lieu, des problèmes de santé. La personne souffrant de la phobie du vomissement est sujette à l’anorexie.

La crainte de vomir est tellement intense que le phobique préfère ne rien avaler pour écarter tous les risques.

En second lieu, des problèmes d’ordre psychique tels que la Phobie sociale, la spasmophilie, les Troubles obsessionnels compulsifs, etc.

La Thérapie comportementale cognitive contre la peur de vomir

Pour venir à bout de la phobie de vomir, il faut non seulement traiter les symptômes, mais aussi le fond du problème.

La Thérapie comportementale cognitive permet au phobique de prendre conscience de son trouble, d’anticiper ses crises et d’améliorer son quotidien.

Une psychanalyse le permet de voir ses erreurs de jugement et d’être plus rationnelle quant à ce qu’il considère comme « danger ».

On constate alors une diminution progressive des réactions de crainte vers la disparition totale de la peur.

L’Hypnose peut-être envisagée pour traiter la boulimie !

La puissance du subconscient : phobie de vomiranankkml © freedigitalphotos.net

Recherches Populaires:

Phobie des papillons ? On peut la soigner par hypnose !

La phobie des papillons peut paraitre ridicule. Et les concernés en ont même honte parfois.

Comment en effet avoir peur de ces magnifiques créatures ?

Pourtant… la « Lépidophobie » est un problème sérieux, qui peut handicaper sa victime.

Phobie des papillons

Phobie des papillons ? On peut la soigner par hypnose !

Vous avez peur des papillons ? L’hypnose peut vous guérir…

Phobie des papillons : pourquoi ?

La peur phobique des papillons est difficile à cerner. Aussi bien par ceux qui en souffrent que par leur entourage.

Il est difficile effectivement de comprendre en quoi un papillon pourrait être terrorisant.

Mis à part quelques espèces venimeuses, ces petites bêtes sont tout à fait inoffensives !

Alors pourquoi cette peur ?

La phobie des papillons, d’habitude, n’est pas due à la bestiole elle-même.

Mais plutôt à un évènement traumatisant qui y est lié.

Pour guérir, c’est cet élément déclencheur qu’il faut déterrer et guérir.

Pourquoi l’hypnose est-elle sollicitée pour guérir la phobie des papillons ?

L’hypnose est indiquée pour soigner n’importe quelle phobie.

Premièrement, parce que les techniques qu’elle utilise provoquent une relaxation profonde.

Ce qui est très important dans la gestion d’une crise phobique.

En hypnothérapie en conséquence, on n’apprend pas seulement au patient à se détendre.

On l’aide également à mieux réagir face à sa peur. Car des papillons, il risque d’en rencontrer beaucoup pendant les saisons chaudes !

Il doit donc apprendre à maitriser les pensées et les émotions qu’ils déclenchent.

Phobie des papillons : en quoi l’hypnose aide-t-elle concrètement ?

Concrètement, pour soigner la phobie des papillons, l’hypnose va travailler sur :

  • La confiance en soi du phobique
  • La cause réelle, c’est-à-dire l’évènement associé à l’apparition de la peur
  • La reprogrammation mentale grâce à la visualisation
  • L’exposition progressive à l’objet de la phobie, par hypnose.

Cet article vous a aidé ?

Celui-ci devrait également vous intéresser : « Entomophobie : Est-ce que la peur des insectes vous gâche la vie ? »

La puissance du subconscient : Phobie des papillons Wiangya © freedigitalphotos.net

Recherches Populaires:

Stomatophobie : comment s’en débarrasser grâce à la reprogrammation mentale ?

La stomatophobie, ou « la peur du dentiste » est particulièrement handicapante.

Car elle empêche carrément sa victime de se faire soigner les dents. À moins d’être assommé par l’anesthésie générale !

La bonne nouvelle, c’est qu’on peut très bien guérir de la stomatophobie.

Stomatophobie

Stomatophobie : comment s’en débarrasser grâce à la reprogrammation mentale ?

Et ce, grâce à la reprogrammation mentale !

Stomatophobie : la reprogrammation mentale pour détromper le patient…

La phobie du dentiste est souvent le produit d’une ou de plusieurs mauvaises croyances.

Le phobique est persuadé qu’aller chez le toubib pourrait être dangereux. Que les soins dentaires sont forcément douloureux.

Et ce, parce qu’il aura vécu une expérience similaire dans son passé.

Ou parce que l’un de ses parents avait aussi une peur excessive et irraisonnée des dentistes.

Dans tous les cas, le problème est psychologique d’où l’usage de la reprogrammation mentale.

Cette technique permet de remplacer les fausses croyances implantées dans son subconscient.

Stomatophobie : Comment amener le patient à se rendre de sa méprise ?

Si vous souffrez de stomatophobie, la réponse ne va pas vous plaire.

Car la meilleure manière de reprogrammer le subconscient, c’est de revivre l’expérience.

Mais cette fois, en faisant en sorte que le dénouement soit positif.

Eh oui ! Pour guérir un traumatisme, il faut le revivre. Pour soigner l’arachnophobie, il faut mettre le phobique face à sa peur.

En conséquence, une petite visite chez le dentiste s’impose !

Vous le savez déjà, les paroles ne suffisent pas pour changer vos croyances.

La visualisation mentale peut marcher, mais à une certaine limite.

Pour soigner votre angoisse, votre subconscient doit comprendre qu’aller chez le dentiste n’a rien de dangereux.

Que l’expérience ne tournera pas forcément au vinaigre !

Stomatophobie : bon à savoir…

Aujourd’hui, plusieurs techniques en stomatologie sont utilisées pour minimiser la peur et même la douleur.

Outre l’hypnose qui est très efficace, plusieurs cabinets s’équipent actuellement de matériels audio/vidéo.

Et ce, pour permettre au patient de s’évader pendant toute l’intervention en visionnant des films, en écoutant de la musique, etc.

À lire également « Comment soigner les phobies ? »

La puissance du subconscient : StomatophobieHin255 © freedigitalphotos.net

Phobie des piqures : et si on la combattait une bonne fois pour toutes !

La phobie des piqûres ?

Dernier jour de l’année, aujourd’hui, c’est le jour idéal pour faire le bilan de l’an passé. Et pour prendre de nouvelles résolutions.

Votre peur des aiguilles vous a mené la vie dure cette année ?

Phobie des piqures

Phobie des piqures : et si on la combattait une bonne fois pour toutes !

Et si pour l’année prochaine, vous vous fixiez comme objectif de combattre votre phobie des piqures ?

Phobie des piqures : qu’est-ce que c’est ? D’où elle vient ?

La phobie des piqûres, comme son nom l’indique, est une peur panique et excessive des aiguilles.

Elle touche un bon nombre de personnes.

Contrairement à la plupart des phobies dont l’origine se trouve à l’enfance, celle-ci apparaît soudainement.

Et souvent, sans qu’on comprenne ni comment ni pourquoi.

Elle peut être due à une opération chirurgicale qui a mal tourné, à une piqûre d’abeille…

Ou tout simplement à un niveau élevé de la perception de la douleur. Qui fait qu’une piqûre provoque une souffrance insurmontable.

Quel intérêt avez-vous de soigner votre phobie des piqûres ?

Avouez-le, la peur des piqûres vous gâche vraiment la vie.

Elle vous empêche d’aller chez le dentiste, de vous soigner correctement…

Si, si ! Souvenez-vous, lorsque votre état de santé a nécessité une IV ! Vous avez refusé catégoriquement…

Car rien qu’en regardant une aiguille, vous avez froid dans le dos.

Si bien que vous évitez les centres médicaux, les hôpitaux…Vous évitez même d’accompagner votre enfant pour ses vaccins…

Tant la vue de cette aiguille enfoncée dans sa chair tendre vous donne le vertige.

Vous avez raison, il est temps que ça change !

Phobie des piqures, une peur qui se soigne très bien !

De nombreuses psychothérapies pourront vous aider à gérer votre stress, à calmer votre angoisse et à faire face à votre peur.

Vous pouvez, par exemple, faire appel à la TCC (Thérapie Cognitivo-comportementale), qui est un traitement de choix contre toutes les phobies.

Sinon, il y a aussi l’hypnose qui offre de résultats très satisfaisants.

Découvrez vite « Comment soigner les phobies ? »

La puissance du subconscient : Phobie des piqures Marin © freedigitalphotos.net

Phobie du dentiste : l’hypnose pendant les soins…

La phobie du dentiste représente un sérieux danger pour vos dents.

Car plus vous éviterez la salle du toubib, plus votre denture risque d’en pâtir.

Vous souffrez de cette phobie ?

J’ai une bonne nouvelle pour vous : aujourd’hui, l’hypnose intègre la salle du dentiste.

Phobie du dentiste

Phobie du dentiste : l’hypnose pendant les soins…

Et elle va vous aider à vous détendre et à soulager toute douleur…

Phobie du dentiste, l’hypnose pour se détendre

Et oui ! Ayant intégré les salles d’opération depuis longtemps, l’hypnose fait son entrée dans la stomatologie.

Et elle rend de grands services aussi bien aux dentistes qu’aux patients.

Avant et pendant les soins, l’hypnose permet effectivement à ces derniers de se sentir bien, de se détendre entièrement.

En parallèle, elle facilite le travail du spécialiste.

Car elle détend tous les muscles du patient, y compris ceux du visage et des mâchoires.

Résultat : les soins sont mieux faits, mais vite faits !

Phobie du dentiste, l’hypnose pour ne plus avoir peur

Le but premier de l’hypnose est de vous faire « oublier » votre peur du dentiste.

Dans la salle de consultation en effet, elle n’essaiera pas de vous guérir. Même si elle peut le faire !

Son objectif est de vous aider à avoir moins peur, voire à faire totalement fi de votre angoisse et ce, lorsque les soins débuteront.

Comment ?

En vous dissociant complètement du moment présent.

Autrement dit, en faisant taire la partie consciente de votre mental.

Résultat : les soins seront faits avant même que vous ne vous en rendiez compte !

Phobie du dentiste, l’hypnose pour soulager la douleur

Comme je vous l’ai dit dans cet article :

« Hypno analgésie ou l’hypnose pour réduire la douleur… »

Grâce à des suggestions précises, l’hypnose peut agir sur la perception, le ressentir et le niveau de la douleur.

Autrement dit, elle peut diminuer, soulager voire supprimer la douleur.

Résultat : vous aurez moins mal, les visites chez le dentiste seront plus fréquentes.

La puissance du subconscient : Phobie du dentiste Digitalart © freedigitalphotos.net

Phobie d’impulsion : pourquoi faut-il se soigner ?

La phobie d’impulsion fait partie des phobies les plus dangereuses.

Et ce, parce qu’il s’agit à la fois d’une peur et de l’obsession de concrétiser cette peur.

La personne qui en souffre est obsédée par une chose qu’elle redoute de faire : se suicider, faire du mal aux autres…

Phobie d’impulsion

Phobie d’impulsion : pourquoi faut-il se soigner ?

Vous en souffrez ? La phobie d’impulsion doit absolument être soignée…

Qu’est-ce que la phobie d’impulsion ?

La phobie d’impulsion est un mélange d’obsession et de crainte.

D’obsession parce que la victime est obsédée par une idée qu’elle considère comme absurde. Mais qu’elle n’arrive pas à chasser de ses pensées.

Comme l’envie de blasphémer, de jurer, de dire des obscénités, de se blesser ou de blesser les autres.

De crainte parce que le phobique aura constamment peur de passer à l’acte.

Il évitera donc toute situation qu’il jugera susceptible de le pousser à agir contre son gré.

Phobie d’impulsion : pourquoi la soigner ?

Étant donné le caractère nuisible des obsessions, cette phobie est particulièrement dangereuse.

Elle peut handicaper sa victime au point de la faire perdre toute autonomie. Et subséquemment, toute estime de soi.

Par ailleurs, tout le monde sait que les phobies ne disparaissent pas avec l’âge.

Bien au contraire, sans traitement, elles ont tendance à s’empirer.

Les obsessions deviendront plus fréquentes, la peur sera de plus en plus irrationnelle, et les manifestations plus spectaculaires.

Le phobique aura donc plus de chances d’obéir à son impulsion.

Voilà pourquoi, il est indispensable de soigner ce type de phobie.

Phobie d’impulsion : est-ce que ça soigne ?

Savez-vous pourquoi le taux de rémission des phobies est si bas ?

Tout simplement parce que les personnes souffrant de ces troubles refusent de se soigner.

Et pourtant…aujourd’hui, les phobies se soignent parfaitement bien !

La TCC est particulièrement indiquée contre la phobie d’impulsion, qui est classée parmi les TOC.

Découvrez « Comment soigner les phobies ? »

La puissance du subconscient : Phobie d’impulsion Simon Howden © freedigitalphotos.net

Recherches Populaires: