La méditation introspective pour mieux se connaître

La méditation introspective est une méthode efficace pour mieux se connaître. Il s’agit d’entrer en contact avec le subconscient et découvrir les secrets de son âme.

A travers ce voyage merveilleux, vous découvrez des qualités insoupçonnées qui ne demandent qu’à être exploitées.

Certains défauts vous sont également révélés. Connaître chaque aspect de vous-même est essentiel pour avancer et évoluer en tant qu’individu.

En connaissant vos atouts et vos limites, vous avez toutes les clés en main pour faire ressortir le meilleur de vous-même tout en gardant le contrôle sur vos points faibles.

La méditation introspective pour mieux se connaître

La méditation introspective pour mieux se connaître

© Fotolia.com

Découvrez comment la méditation introspective fait ressortir les secrets de votre subconscient et vous aide à être bien avec vous-même…

 

Se découvrir grâce à la méditation introspective

Terminés l’autoflagellation, l’autojugement destructeur et l’apitoiement sur son propre sort. Mais comment faire, surtout lorsqu’on est habitué à ne voir que ses propres défauts ?

La méditation introspective vient assurément faire remonter en surface le meilleur de vous-même, qui est enfoui dans votre subconscient.

Comme son nom le suggère, cette technique d’observation et de connaissance de soi invite à juste titre à mettre la lumière sur ses qualités personnelles.

Adieu les logiques étriquées ou préconçues ou encore sur le regard des gens qui ont tendance à inspirer en vous une fausse appréciation de votre personnalité et à engendrer des émotions négatives.

Le but ? Apprendre à mieux vous connaître pour vous sentir bien et améliorer votre comportement au quotidien.

S’il s’agit ainsi de regarder en soi, faire un retour sur soi ou une remise en question personnelle, la méditation introspective invite surtout à porter sur soi un regard plus observateur qu’analyste : vous acceptez les informations qui viennent à vous, sans pour autant chercher à y réagir.

Pour guider votre séance, partez de la question introspective principale suivante : « Comment je me sens ? »

Souvent, les sentiments négatifs seront les premiers à faire surface. Cependant, en laissant votre regard se porter plus loin, en l’occurrence vers votre subconscient, vous serez plus à même d’accueillir les émotions, sensations et impressions plus positives à votre sujet, conscientes ou inconscientes.

En somme, la méditation introspective vous aide à vous sentir mieux en mettant en avant, devant votre propre regard, vos qualités parfois insoupçonnées.

Au fil de la pratique quotidienne, votre observation peut alors être progressivement guidée par la question fondamentale : « Qui suis-je ? », dont la réponse, guidera elle-même ensuite vos expériences quotidiennes où vous mettrez en œuvre cette meilleure moitié de soi.

Pour résumer, la méditation introspective invite à regarder plus profondément en soi (dans le subconscient), afin de mieux connaître ses qualités.

Bref, vous contemplez votre beauté intérieure pour atteindre un sentiment de mieux être voire de béatitude intérieure.

 

La méditation introspective en pratique : première étape

Pour entamer la pratique de la méditation introspective, une première étape basée sur 6 exercices, s’étalant sur 10 minutes à 20 minutes maximum.

  • Prenez conscience de l’espace qui vous entoure et acceptez-le.
  • Prenez conscience de l’existence de votre corps et relâchez-vous.
  • Prenez conscience du lien entre votre corps et votre respiration.
  • Prenez conscience de l’importance de rejeter les toxines lors de l’expiration et de l’inspiration d’un air et pur (purifiez votre esprit, vos pensées).
  • Visualisez l’énergie positive qui circule dans votre corps au moment d’inspirer, acceptez le calme et l’équilibre qui se forment au moment de la respiration.
  • Concentrez-vous sur le milieu de votre poitrine et ressentez les battements de votre cœur ainsi que la lumière qui ne demande qu’à se propager dans votre esprit pour mieux vous apprendre à vous connaître et mieux vous sentir.
Méditation introspective

Méditation introspective

© FreeDigitalPhotos.net

 

Deuxième étape

La deuxième étape de l’apprentissage de la connaissance de soi consiste à se concentrer.

En méditant, il n’est pas évident de chasser les idées noires ainsi que les idées négatives préconçues et d’accepter simplement les informations diffusées par le subconscient où se mélangent donc infos conscientes et inconscientes.

Durant cette seconde marche, concentrez-vous alors de nouveau sur votre respiration et sur le flux de la respiration.

Focalisez-vous sur l’espace intérieur, situé entre vos deux sourcils à l’arrière du front. Puis, imaginez votre moi intérieur, votre espace intérieur.

Observez vos pensées, laissez votre regard se promener à travers votre intérieur, en simple observateur : pas de jugements, ni d’analyses, ni de réactions.

Faites appel à votre mémoire afin de revivre en pensées les événements passés. Revenez ensuite au temps présent et observez les idées qui vous traversent l’esprit.

Laissez votre compréhension guider votre intellect, illuminer vos meilleures pensées, afin de mieux vous connaître, en plongeant dans les profondeurs de votre conscience.

 

Troisième étape

Troisième démarche qui vous guidera vers une meilleure connaissance de votre beauté intérieure et une plus grande sérénité intérieure : une plus grande introspection.

Le principe de la méditation veut que la personne concernée utilise un mantra général pour accompagner ses différents exercices, qui se déroulent en 20 minutes à 40 minutes max, chacun pendant deux semaines.

  • Exercice 1 : visualisez, observez et étudiez en détail une image apaisante de la nature.
  • Exercice 2 : visualisez et observez vos sentiments. Reprenez l’exercice précédent en visualisant les sentiments qui vous envahissent parallèlement.
  • Exercice 3 : visualisez un récit où vous pouvez jouer un rôle.
  • Exercice 4 : observez votre relation avec votre entourage.
  • Exercice 5 : découvrez vos humeurs, par rapport à votre situation actuelle : qu’est-ce qui vous rend heureux ou malheureux ?
  • Exercice 6 : libérez-vous de vos idées négatives, en douceur, et laissez place à la quiétude, aux pensées positives. Vivez pleinement le moment présent.

Pour terminer, voici une vidéo qui propose un exemple de méditation introspective à la rencontre de votre moi intérieur :

 

La puissance du subconscient : méditation introspective

Comment pratiquer la méditation pour faire le ménage dans votre esprit ?

Respirer, se relaxer, se concentrer, faire le vide, ne faire qu’un avec le subconscient… En un mot : méditer.

La méditation est souvent associée volontiers à la vie moine. Position en lotus, mains jointes, yeux fermés.

Vous imaginez même un pratiquant qui est suspendu dans les airs…

Nombreuses sont les idées reçues. Mais une chose est sûre : pratiquer la méditation est une technique efficace pour converser avec le subconscient et mettre de l’ordre…

Pratiquer la méditation

Pratiquer la méditation

© EpicStockMedia – Fotolia.com

Alors, comment pratiquer la méditation au quotidien et trouver la paix intérieure ?

 

Les bienfaits de la méditation

Méditer… Tout le monde ne possède pas toujours la même idée de la méditation. Mais le principe est simple : il s’agit de vous réconcilier avec votre mental plutôt que le combattre.

Non, ce n’est pas une technique propre aux moines. Même si elle est très courante parmi ces derniers, il n’est pas nécessaire de s’astreindre à une vie monastique et à se couper totalement du monde pour la pratiquer.

Les bienfaits de la méditation

Les bienfaits de la méditation

© FreeDigitalPhotos.net

Rien à voir non plus avec des religions ou des croyances mystiques. Nul besoin de changer totalement d’état d’esprit ou d’adopter de nouvelles croyances pour bénéficier des bienfaits de la méditation.

Basée sur la relaxation et la respiration, cette méthode vous invite à explorer votre moi intérieur sans stress ni angoisse et d’apprécier pleinement le moment présent.

En plus de vous aider à combattre et dompter les émotions négatives, elle vous aide à mieux vous connaître et vous épanouir dans tous les domaines de la vie.

Mais comment en profiter ?

 

Au bon moment, au bon endroit

Avant de vous lancer dans une séance de méditation, vous devez d’abord choisir le bon moment et le bon endroit.

Tenez compte de vos objectifs. Envie de démarrer la journée du bon pied et faire le plein d’énergie ? Méditez dès le réveil.

Vous voulez plutôt vous détendre en fin de journée et évacuer tout votre stress ? Votre séance se déroulera plutôt en soirée, avant le coucher.

Ou alors, vous avez besoin de faire une petite pause ou de vous requinquer à n’importe quel moment de la journée ?

L’avantage, avec la méditation, c’est que vous pouvez le pratiquer partout et n’importe quand. L’important, c’est de bien respirer et vous recentrer sur vous.

Dans l’idéal, vous mettrez au point une routine quotidienne : durant 10 minutes, juste après votre réveil, avant de vous endormir, pendant votre pause-café.

Vous pouvez passer plus de temps à méditer, en fonction de vos ressentis du moment.

Le mieux serait de le faire toujours au même endroit, dans une ambiance sereine, loin des distractions (visuelles, sonores…).

Lorsque vous le pouvez, créez une ambiance propice à la méditation : lumière tamisée, mélodie douce (de préférence sans paroles), bougies…

Soyez à l’aise à tous les niveaux : les vêtements, la position (évitez la position du lotus si elle vous met mal à l’aise), pas de chaussures…

 

Méditer en quatre étapes

  • Se relaxer :

Avant la méditation proprement dite, vous devez vous relaxer totalement. Installez-vous aussi confortablement que possible et fermez les yeux.

Vous pouvez même vous allonger. Respirez profondément et calmement en relâchant complètement vos muscles.

Vous êtes prêts lorsque vous êtes tellement détendu que vous avez l’impression de flotter.

  • Adopter la bonne posture :

Traditionnellement, la méditation se fait dans la fameuse position du lotus. Vous vous installez sur un zafu (coussin spécial méditation).

La position du lotus

La position du lotus

© FreeDigitalPhotos.net

Vous croisez vos jambes devant vous en faisant en sorte de garder les genoux au sol. Chaque pied est posé sur la cuisse opposée, les plantes de pieds étant orientées vers le haut.

Si vous débutez, inutile de vous faire mal en tentant d’obtenir la bonne position. Faites juste en sorte d’être totalement à l’aise, dans une position stable et confortable.

Le dos doit toujours être bien droit, les reins un peu cambrés, le menton légèrement rentré et les épaules détendues.

Vos mains sont face à vous, au niveau du nombril, main gauche  posée sur la main droite, paume vers le ciel et les pouces l’un contre l’autre, à l’horizontale.

Au début, vous pouvez être un peu crispé, mais vous finissez par vous sentir à l’aise. Si tel n’est pas le cas, il est nécessaire d’ajuster votre position.

  • Se concentrer

Différents éléments sont essentiels à la concentration. D’abord le regard. Vos yeux sont idéalement à moitié fermés. Votre regard est posé à seulement un mètre devant vous, sans fixer quoi que ce soit.

Si votre regard est distrait par un objet particulier ou une source de lumière, il est préférable de les fermer.

Et si vous avez l’impression d’être sur le point de vous endormir, il vaut mieux les garder ouverts.

Méditation et concentration

Méditation et concentration

© FreeDigitalPhotos.net

 

La concentration passe aussi et surtout par votre respiration (en particulier l’expiration). Votre attention est focalisée sur votre nez, au niveau de la « sortie de l’air ».

N’essayez pas d’avoir le contrôle sur votre souffle. Laissez-le évoluer naturellement : souffle régulier, souffle saccadé… Votre respiration finit par se stabiliser naturellement.

Faites comme si vous accompagniez votre expiration jusqu’à vos mains, vos extrémités.

  • Méditer

Une fois que vous avez maîtrisé votre corps (à travers une bonne posture) et votre respiration, vous pouvez méditer.

Le principe est simple. Vous devez laisser vos pensées se manifester sans chercher à avoir un quelconque contrôle.

Vous ne réfléchissez pas non plus à ce qui vous traverse l’esprit. Vous agissez comme un simple spectateur.

Vous vous laissez également imprégner par les différentes émotions qui se succèdent sans chercher à réagir.

Par contre, vous pouvez faire en sorte de tirer des leçons de ce que vous observez. Remplacer la tristesse par la joie, la haine par l’empathie…

Si vous avez l’impression d’être submergé, focalisez-vous quelques instants sur votre respiration jusqu’à ce que vous soyez de nouveau en paix.

 

Pour contrecarrer les processus mentaux négatifs, vous pouvez faire appel aux « mantras » : vous récitez des phrases et expressions positives et constructives qui agissent positivement sur votre mental.

Vous pouvez énoncer ces mantras dans votre tête ou les murmurer. En tout cas, vous devez en être convaincu.

La puissance du subconscient : Comment pratiquer la méditation

La méditation transcendantale pour optimiser votre pouvoir d’auto-guérison

La méditation transcendantale fait partie des thérapies les plus anciennes du monde.

Prouvé par des centaines d’études scientifiques et par 6 millions de pratiquants, elle s’inscrit comme essentielle à notre plein développement.

En effet, la transcendance peut améliorer de manière considérable tous les domaines de notre vie.

méditation transcendantale

La méditation transcendantale pour optimiser votre pouvoir d’auto-guérison

Voici comment la méditation transcendantale aide notre organisme à se guérir lui-même.

Méditation transcendantale : Qu’est-ce que la transcendance ?

Transcender se traduit par le fait de parvenir à un état de relaxation profonde.

La transcendance, c’est donc, un état d’esprit de profonde quiétude que l’on atteint inconsciemment par la pratique de la méditation.

Il s’agit là d’un état de relaxation et de détente corporelle de niveau exceptionnel, mais qui peut être scientifiquement mesurée.

Elle surpasse de loin le sommeil bien qu’elle garde la personne transcendée pleinement consciente de son état.

Qu’apporte la méditation transcendantale ?

Lors de la pratique de la méditation transcendantale, on accède à :

  • Un état de relâchement exceptionnellement intense, plus lourd que pendant le sommeil.
  • Une sensation de paix intérieure et de bonheur. Elle diminue de manière considérable la dépression et augmente la production d’hormones du bonheur.
  • Une plus grande productivité cérébrale, même effet que lors de l’auto hypnose.

Notre corps pendant la transcendance

Notre corps est bien plus à même de se guérir bien plus que nous le pensons.

Il existe divers moyens de reprogrammer son subconscient de manière à donner libre cours au pouvoir d’auto-guérison.

Mais quel que soit la méthode utilisée, pour des résultats immédiats, l’organisme doit obligatoirement être conditionné par la méditation transcendantale.

Facile et simple, tout le monde peut apprendre à pratiquer cette méditation.

Découvrez l’Hooponopono meditation : Une nouvelle technique pour nettoyer votre subconscient !

La puissance du subconscient : méditation transcendantalestockimages © FreeDigitalPhotos.net

La méditation en pleine conscience pour retrouver un sommeil réparateur

La méditation en pleine conscience est une pratique utilisée par les insomniaques afin de retrouver le sommeil.

La qualité du sommeil est importante, et je ne risque rien à dire que notre train de vie à tendance à sacrifier cette ô combien primordiale phase de repos.

Que je vous rassure, les troubles du sommeil ne sont pas une fatalité !

méditation pleine conscience

La méditation en pleine conscience pour retrouver un sommeil réparateur

Cette technique de méditation est efficace pour ramener l’équilibre, en voici les preuves.

 La méditation en pleine conscience vous ramène sur l’instant présent

Le monde actuel nous impose de tenir le rythme et l’on ne vit pas l’instant présent.

Toujours pressé, toujours débordé, on devient facilement stressé et les troubles du sommeil arrivent.

La pleine conscience nous incite à nous focaliser sur l’instant présent, pour que nous trouvions le temps d’être calme et heureux, n’est-ce pas enthousiasmant ?

La méditation en pleine conscience, plus efficace que les médicaments

Ce qui me plait le plus avec cette pratique, c’est son efficacité par rapport aux traitements médicaux.

Et il s’agit ici d’une efficacité prouvée sur des sujets souffrant de troubles pathologiques du sommeil.

Si, si, vous avez bien lu, la méditation est efficace et n’implique que votre force mentale pour trouver la paix intérieure.

Un sommeil de qualité grâce à la méditation en pleine conscience

Cerise sur le gâteau, si je vous disais que la méditation en pleine conscience fera plus que soigner vos troubles du sommeil?

Vous avez peut-être déjà connu des personnes qui sont fatigués ou nerveux au réveil même si elles ont assez dormi et ne présentent aucun trouble visible.

La méditation vous détachera de tout cela en offrant un sommeil de qualité pour accueillir la journée sereinement avec le plein d’énergie.

Je suis sur que la plupart d’entre vous ont une image faussée de la méditation, cela n’a rien à avoir avec une religion et cela ne vous oblige pas à changer votre style de vie.

Les spécialistes vous diront que c’est un moyen de comprendre votre esprit.

Alors, voulez-vous vous défaire de ces troubles du sommeil ? Essayez la méditation en pleine conscience.

la puissance du subconscient : méditation pleine consciencePhoto © freedigitalphotos.net

 

Recherches Populaires: