La syllogomanie : Et si le problème était ailleurs…

La syllogomanie finit toujours par nuire à celui qui en souffre et ses proches.

Ce trouble limite en effet la mobilité dans la maison. Et il est également dangereux pour la santé.

Vous amassez sans pouvoir vous arrêter ? Vous n’avez pas la force de jeter vos vieilles babioles ?

La syllogomanie

La syllogomanie : Et si le problème était ailleurs…

Découvrez plus sur la syllogomanie…

La syllogomanie : Comprendre l’accumulation compulsive

La syllogomanie est un trouble qui pousse une personne à amasser et à accumuler.

Elle se caractérise par :

  • Une accumulation excessive d’objets sans valeur et de qualité douteuse
  • Un attachement exagéré à ces derniers
  • Un refus de s’en détacher
  • Une ignorance des dangers qu’ils peuvent occasionner

On ne connaît pas encore la cause exacte de la syllogomanie.

Il semble que le cerveau des personnes souffrant de ce trouble métabolise le glucose de manière différente.

Mais à ce jour, aucun lien avec le trouble en lui-même n’a été établi.

Il est néanmoins certain que la syllogomanie n’est pas un TOC.

La syllogomanie : Un problème psychologique…

Les causes organiques n’étant pas évidentes, on peut penser que le problème est d’ordre psychologique.

Et à raison !

Ce trouble est souvent associé à d’autres problèmes relevant du subconscient : phobies, anxiété, addictions…

En TCC, il s’explique d’ailleurs par diverses raisons :

  • La peur de prendre une décision, de faire un choix, de se tromper et de regretter.
  • La considération excessive des objets, les croire indispensable et irremplaçable même si ce n’est pas le cas.
  • L’angoisse de la séparation, la peur du sentiment de perte

La syllogomanie : Comment la traiter ?

A ce jour, les traitements pharmacologiques ne peuvent pas guérir entièrement la syllogomanie.

Ils visent surtout à alléger les symptômes afin d’améliorer la situation du malade, et afin de lui éviter un internat.

La thérapie cognitivo-comportementale peut être envisagée. Selon les chiffres, elle serait efficace à 50%.

Pour en savoir plus sur la TCC, lisez cet article : « Thérapie cognitivo-comportementale : Le tour en 3 questions… ».

la puissance du subconscient : La syllogomanie Thephotoholic © freedigitalphotos.net

Recherches Populaires:

5 réflexions au sujet de « La syllogomanie : Et si le problème était ailleurs… »

  1. JE VEUX GUERIR DE CETTE maladie
    qui peut m’aider ??
    je travaille ds l’enseignement
    abandonnisme
    l’anxiété

    les traumatismes
    je vis à Genève

  2. je souffre de cette maladie et me sens très très seule…….quelqu’un pourrait m’aider ??

    • Moi de même… Je suis en région centre… Et vs ? J’aimerais bien connaître quelqu’un qui puisse m’aider à trier, ranger, débarrasser avant que je « tombe » au niveau diogène (c à dire ds l’insalubrité). Une personne ayant le même trouble, je pense que ça serait bien p s’entraider. Actuellement très fatiguée je manque d’énergie (je suis très vite exténuée, et ce sans avoir fait grand chose), et l’encombrement me demande plus d’efforts p faire le ménage correctement (qui devient de + en+ partiel) ou même ne serait-ce que changer mon lit.
      Je me sens glisser, « mon » infirmière (du CMP) avec qui j’avais un peu d’aide matérielle, vient de prendre sa retraite et je ne me sens pas suffisamment à l’aise ac sa remplaçante p qu’elle vienne à domicile.
      SOS y’a quelqu’un…

  3. J ai été comme vous en grande difficulté. Le bazar envahissait trop notre maison et cela pesait beaucoup à mon entourage. J’ai réussi à organiser et ranger et entretenir tout ce que je garde car comme vous je pense que tout peux servir mais ne pas me pourrir la vie et à ceux que j aime, pour l ‘équilibre, la santé et la sérénité qui se dégage de cet espace qui se libère. Je suis actuellement en recherche d emploi car en difficultés financières que j espère passagère. Aussi peut être pouvons nous nous aider entre nous. Je respecterais vos vœux tout en essayant vraiment de vous faire avancer. Je suis de nature très liante aussi le contact se fera je suis sure très bien. Ne craignez pas mon jugement, je suis passée comme vous par là et je ne désire que vous aidez sur un nouveau départ. Je peux venir sur une semaine ou bien deux. Sur la région Charentes MaritimeS, Deux Sevres et région Bordelaise Aquitaine. Mon salaire (800 euros pour 30 heures hebdo) est justifié par mon investissement personnel dont vous ne serez pas deçu. VOUS REVIVREZ DANS VOTRE PROPRE MAISON
    Merci et courage, je peux vous aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge