Comprendre le fonctionnement du subconscient pour mieux l’influencer

Le subconscient, c’est, par définition, ce qui se trouve « sous la conscience ». C’est, en quelque sorte, la partie immergée de l’iceberg.

Ces choses dont vous n’êtes pas conscient, mais qui régissent assurément votre vie.

C’est cette partie au plus profond de vous qui influence beaucoup vos pensées, vos idées, vos décisions et vos actions.

Votre subconscient absorbe tout ce qui se produit dans votre vie, dont ce qui échappe à votre conscient.

C’est comme un énorme disque dur qui enregistre chaque battement d’ailes. Pensées, émotions, événements… rien ne lui échappe.

Comprendre le subconscient

Comprendre le subconscient

© Fotolia.com

Pour avoir le contrôle sur ce subconscient, vous devez en comprendre le fonctionnement…

 

Le subconscient, piqûre de rappel

Subconscient ou « sous la conscience »… Le subconscient, c’est cette partie de chacun qui se trouve au plus profond de soi.

Vous n’en êtes pas conscient, mais il a un impact phénoménal sur votre vie.

En effet, cette partie de vous entend tout, voit tout, ressent tout, même les choses qui échappent à la conscience.

Il fonctionne comme un disque dur qui enregistre le moindre détail. Vos pensées, vos émotions, vos peurs… Tout est consigné au niveau du subconscient, tout depuis le premier jour de votre vie.

Mais quelle est la conséquence de ce stockage en massage ? Eh bien, à votre insu, vous enregistrez absolument tout, le bon comme le mauvais.

Au fil des expériences, votre conscient va puiser dans cette base de données de façon automatique.

Le danger réside dans le fait que le subconscient est neutre. De ce fait, il ne filtre pas les informations, mais les enregistre puis les restitue telles quelles.

Néanmoins, cette neutralité peut très bien être exploitée. Oui, car vous pouvez l’influencer facilement, à condition de bien comprendre son fonctionnement.

 

Influencer le subconscient

Alors, comment peut-on influencer le subconscient ? Il existe plusieurs techniques qui peuvent être utilisées, mais il en existe une que vous pouvez aisément appliquer au quotidien.

Il s’agit des suggestions positives. Tous les jours, chaque fois que vous vous en rappelez, vous allez suggérer des choses à votre moi profond.

Ce sont des phrases ou des expressions que vous pouvez construire vous-même et que vous allez réciter aussi souvent que vous le pouvez.

Voici quelques exemples : « Je réussis ce que j’entreprends » ; « Je suis capable » ; « Je vais gagner »…

Le subconscient

Le subconscient

© Fotolia.com

 

Tout ce qu’il faut savoir sur le subconscient

Pour mieux exploiter le pouvoir du subconscient, il est indispensable de bien comprendre son fonctionnement.

Pour créer les meilleures suggestions qui vous permettront de contrôler cette partie de vous-même, voici ce que vous devez savoir :

  • Le subconscient est autonome et fonctionne distinctement du conscient. Son pouvoir surpasse celui du conscient puisqu’il influence à plus de 90 % vos prises de décisions ;
  • Il subit forcément une programmation, c’est obligé. Déjà, le fœtus s’imprègne de tout ce qui se passe autour de lui. Au fil des jours, des semaines, des mois et des années de vie, il continue de tout absorber, étant alors programmé au gré des expériences de chacun ;
  • Le subconscient applique aveuglément tout programme qui lui est soumis, que celui-ci soit bon et mauvais. Fort heureusement, vous pouvez choisir de lui inculquer du bon pour récolter du bon ;
  • Contrairement à la conscience, le subconscient ne possède le libre arbitre. Même si cette partie de vous est très sage et possède un pouvoir immense, il est impuissant s’il n’est pas programmé, la programmation revenant au domaine du conscient ;
  • Chaque programme inscrit dans le subconscient peut être modifié foire supprimé. Néanmoins, une déprogrammation est nécessaire avant d’installer un nouveau programme ;
  • Le subconscient réagit sans réfléchir ni raisonner. Il absorbe tous les messages sans nuance. Une fois de plus, il faut mettre l’accent sur le fait qu’il ne distingue pas le bon du mauvais, le vrai du faux. En général, les informations proviennent de l’entourage (la famille, les amis, les médias, les professeurs…) ;
  • A partir du moment où le subconscient reçoit une idée, il l’applique ;
  • Le subconscient subit le principe de causalité. Ici, les pensées et les idées les plus profondes produisent inévitablement des effets extérieurs, à travers vos actions ;
  • Le subconscient est très sensible aux mots. Il est influencé par les mots que vous vous dites à vous-mêmes, mais également tous ceux que vous entendez dans la vie de tous les jours ;
  • Le subconscient est également particulièrement sensible aux émotions. Il enregistre vos réactions émotionnelles et s’en rappelle lorsque la situation se répète ;
  • Il est aussi influencé par les images, d’où l’effet bénéfique des visualisations. Oui, lorsque vous imaginez un futur radieux (ou malheureux), votre subconscient l’enregistre et agit en arrière-plan pour que vous puissiez atteindre ce dont vous avez rêvé. Malheureusement, il a également tendance à réagir négativement, notamment par des blocages, lorsque vous craignez quelque chose ;
  • Votre subconscient sait ce qui est bien pour vous, mais elle ne peut toutefois pas le deviner. Vous devez donc lui donner les bons ordres et soumettre des demandes bien claires.

Avant de poursuivre, voici une vidéo qui propose des informations intéressantes sur le fonctionnement du subconscient :

Comment choisir les bons mots pour influencer le subconscient ?

Alors, quels mots choisir pour influencer positivement le subconscient ? La règle principale est simple : soyez toujours positif.

Vous devez alors éviter toute connotation négative, que ce soit dans les mots utilisés pour la formulation (la forme négative est à proscrire).

Laissez également de côté tous les mots péjoratifs qui ne vous apporteront rien de bien.

Par exemple, vous allez dire « Je me sens bien » au lieu de dire « Je ne me sens plus mal ».

Lorsque vous vous lancez dans une séance de suggestion de votre subconscient, apportez une idée à chaque fois pour éviter que ce dernier ne soit surmené.

L’efficacité de votre suggestion en sera optimisée.

Si l’on s’intéresse à la conjugaison, vous utiliserez le présent que vous allez intensifier en ajoutant des expressions comme « de mieux en mieux » ou encore « de plus en plus ».

Enfin, restez très simple dans vos suggestions. Choisissez vos mots comme si vous alliez parler à un enfant.

La puissance du subconscient : Comprendre le subconscient

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge