Comment développer une votre concentration psychique ?

Tout au long de la journée, des milliers de pensées voguent dans votre esprit.

Chaque d’entre elles sollicite votre énergie psychique et vous empêche souvent d’être pleinement productif dans ce que vous entreprenez.

Bon nombre d’entre elles sont inutiles, voire polluantes. Savez-vous que vous pouvez canaliser ces pensées et les transformer en un véritable pouvoir ?

En ayant le contrôle sur vos pensées, vous pourrez y puiser une extraordinaire énergie qui vous permettra d’être plus performant et efficace au quotidien.

Concentration psychique

Concentration psychique

© Fotolia.com

 

Alors, comment développer une concentration psychique et optimiser vos capacités mentales ?

 

Se focaliser sur une chose à la fois

La première règle à connaître pour développer une faculté de concentration psychique consiste à toujours se focaliser sur une chose à la fois.

Faites en sorte de vous concentrer sur une seule activité. L’idéal serait même d’établir un calendrier bien spécifique.

Bien évidemment, des urgences et des imprévus vous pousseront parfois à dévier de votre planning.

De manière générale, apprenez à ne pas courir après deux lièvres à la fois.

Si vous jonglez avec deux tâches, il existe de gros risques que l’une d’entre elles (voire les deux) soit bâclée. Ce qui est contreproductif.

En effet, vous travaillerez beaucoup dessus, mais risquez de devoir y revenir plus tard : vous perdez du temps et de l’énergie inutilement.

Faites donc les choses un par un, les uns à la suite des autres. Mobilisez vos pensées sur ce que vous faites sur le moment, éliminez systématiquement les parasites.

 

Prendre des pauses entre deux tâches

En plus de faire une chose à la fois, vous devez apprendre à prendre une petite pause entre deux tâches, surtout si celles-ci sont ardues.

Durant votre travail, faites en sorte d’être concentré au maximum en vous assurant que rien ni personne ne puisse vous distraire d’une manière ou d’une autre.

Lorsque vous avez bien terminé ce que vous deviez exécuter, vous pouvez « relâcher la pression ».

Prenez donc le temps de souffler lorsque vous avez achevé une activité. Vous permettez ainsi à votre cerveau de se ressourcer avant de travailler à nouveau.

 

Ne pas abandonner à la première occasion

Bien souvent, lorsque vous faites quelque chose, votre esprit vous chuchote que vous n’en pouvez plus.

La plupart du temps, vous écoutez cette petite voix et vous prenez une pause. Non ! À partir d’aujourd’hui, augmentez votre endurance mentale.

Même lorsque vous pensez que vous devriez vous arrêter, tenez bon et persévérez. Faites encore un petit effort et continuez encore une, deux, trois minutes de plus.

Vous devez être le maître de votre esprit. Ne laissez pas ce dernier vous imposer un arrêt. Vous êtes celui qui décide.

Au fil du temps, augmentez votre capacité à tenir bon. D’abord trois minutes puis cinq, puis dix puis quinze.

Apprenez à vous arrêter seulement lorsque vous avez vraiment terminé ce que vous devez faire.

La concentration mentale

La concentration mentale

© Fotolia.com

 

Être attentif aux pensées qui perturbent

Alors que vous êtes vraiment concentré sur une tâche, une pensée parasite vient vous perturber.

Au lieu de combattre cette idée et la chasser sans réfléchir, prenez-en note sur papier : vous vous y pencherez une fois que vous aurez fini ce que vous êtes en train de faire.

De cette manière, cette pensée cessera de vous importuner, votre subconscient ayant noté que vous allez vous concentrer dessus plus tard.

Gardez à l’esprit que ces petites idées qui viennent soudainement n’apparaissent jamais au hasard.

Tenez-en systématiquement compte et vous serez encore plus concentré sur vos activités du moment.

 

Fixer des objectifs

Pour développer votre concentration psychique, vous avez tout intérêt à fixer des objectifs chaque fois que vous entreprenez quelque chose.

Par exemple, vous avez un récit d’une page à rédiger. Avant de vous lancer, vous allez vous dire fermement : « Je vais terminer ma rédaction d’ici une heure ».

De cette manière, votre subconscient sait où il doit aller et va mobiliser l’énergie nécessaire pour atteindre le but.

Inconsciemment, vous allez tout mettre en œuvre pour achever votre tâche.

 

Cultiver la motivation

Pour entretenir et améliorer votre capacité à contrôler sur votre mental, faites en sorte de vous motiver.

Chaque fois que vous prenez le dessus sur votre esprit, offrez-vous une petite récompense. Ça peut être une friandise, une petite lecture, un bon film ou seulement une petite pause.

Ainsi, lorsque vous avez réussi à garder votre concentration jusqu’au bout, soyez content de votre performance.

Cette pratique d’auto-motivation vous encourage à toujours vous surpasser dans ce que vous entreprenez.

 

S’entraîner quotidiennement

Pour que votre concentration psychique soit augmentée, faites en sorte de l’entraîner quotidiennement.

Chaque fois que vous allez exécuter une tâche, dites-vous (à haute voix s’il le faut) que vous allez entrer dans une phase de concentration.

Mieux encore, vous pouvez définir un temps de concentration : « Je vais me concentrer pendant 5 minutes ».

Si vous le souhaitez, vous pouvez même activer un chronomètre.

Pour le jour suivant et encore le jour d’après, vous allez augmenter progressivement votre endurance. Ce sera 6, puis 7 puis 8 minutes… et ainsi de suite.

 

Cultiver la curiosité et l’esprit de découverte

Chaque jour, découvrez de nouvelles choses. Intéressez-vous à ce qui se passe autour de vous. Qu’est-ce qui a changé ?

De cette manière, votre intérêt sera toujours aiguisé et vous serez toujours motivé à apprendre, encore et encore.

Lorsque vous n’êtes pas intéressé, votre concentration diminue inévitablement. La routine et les bonnes vieilles habitudes nuisent à la concentration psychique.

Osez donc sortir de votre zone de confort et multipliez les découvertes.

 

Enfin, voici une petite vidéo qui propose des conseils pour améliorer la concentration :

 

La puissance du subconscient : Concentration psychique

Augmentez votre intelligence émotionnelle pour avoir plus de succès

Pour avoir du succès dans la vie, vous devez posséder quelques qualités et atouts. Il est indispensable d’être intelligent.

Mais il ne s’agit pas seulement d’avoir un QI élevé. Certes, cela permet d’être performant dans différents domaines. Mais cela ne suffit pas.

Il est également indispensable de posséder ce que l’on appelle l’intelligence émotionnelle, cette faculté de rester maître de vos émotions, même dans les situations les plus improbables.

Il s’agit alors non seulement de garder le contrôle mais également de rester à l’écoute des autres.

Intelligence émotionnelle

Intelligence émotionnelle

© Fotolia.com

Comment alors augmenter votre intelligence émotionnelle et avoir plus de succès ?

 

Comprendre l’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle, comme on peut le deviner, est étroitement liée aux émotions.

Posséder cette intelligence, c’est être capable de contrôler à la fois ses propres émotions et sentiments et ceux des autres.

Il s’agit non seulement de les maîtriser, mais aussi de savoir distinguer les différentes manifestations émotionnelles et exploiter cette interprétation pour agir et penser de manière optimale.

Dans le jargon, on parle de QE ou Quotient Émotionnel. Lorsque celui-ci est élevé, vos relations avec les autres sont plus belles et harmonieuses.

Mieux encore, vous avez le contrôle sur votre destin et avez plus de chance de rencontrer le succès dans vos différentes entreprises.

Le principe est donc simple : vous ne devez jamais ignorer les ressentis, que ce soit les vôtres ou ceux des autres.

C’est une manière de cultiver votre charisme tout en développant une plus belle personnalité. Des changements vont alors s’opérer jusque dans votre subconscient pour construire une vie plus belle.

 

Mettre des mots sur les émotions

Il existe tellement d’émotions qu’il est nécessaire de pouvoir mettre un mot sur chacune d’entre elles.

Au lieu de dire que vous allez mal ou bien, précisez ce qui vous tracasse ou ce qui vous plaît. La langue française est d’ailleurs très riche et vous êtes certain de trouver le terme exact.

Oui, vous êtes bouleversé. Oui, vous êtes inconfortable. Ou encore vous êtes dans un état d’esprit positif. Mais qu’est-ce qui se passe exactement ?

S’agit-il d’une peur ? D’une inquiétude ? D’une crainte ? D’une colère ? D’une tristesse ? Du bonheur ? De la joie ? De la reconnaissance ?

Chaque fois qu’une émotion vous submerge, faites en sorte de trouver le bon mot, celui qui décrit tellement bien votre état.

A partir d’aujourd’hui, vous allez vous documenter sur les émotions. Grâce à Internet, vous pourrez constituer un véritable dictionnaire de vos ressentis.

Parallèlement, chaque fois que vous êtes envahi par des émotions, prenez la peine d’écrire sur le papier ce que vous éprouvez.

A quoi aviez-vous pensé ? Quels étaient vos émois ? Comment étiez-vous troublé ? Il s’agit ici de vous mettre à nous sans émettre aucun jugement à l’égard de vous-même.

Intelligence émotionnelle

Intelligence émotionnelle

© Fotolia.com

Eliminer systématiquement les pensées négatives

Pour pouvoir acquérir une intelligence émotionnelle, vous devez donc rester maître de vos émotions.

Mais ce qu’il faut savoir c’est que la pensée précède l’émotion. C’est-à-dire qu’avant de ressentir quelque chose, vous y avez d’abord pensé.

Il est donc primordial de maîtriser ce qui vous passe par l’esprit et adopter de toutes nouvelles habitudes.

Le positivisme doit devenir votre nouvelle façon d’être. Dès le réveil, entraînez-vous à l’optimisme.

Il suffit que vous vous disiez que « tout va bien aller » pour que vous soyez assailli par un sentiment de paix et de sérénité.

Eduquez donc votre subconscient à toujours rester positif et à avoir des pensées constructives et enrichissantes.

Et pour terminer chaque journée, pensez aux choses positives qui se sont produites dans la journée.

Au fil du temps, produire des pensées agréables va devenir un automatisme.

 

Savoir pardonner

Pour être doté d’une intelligence  émotionnelle, il est essentiel de savoir pardonner.

Certes, ce n’est pas toujours facile de tourner la page. Mais c’est pire de cultiver la rancœur qui implique une bonne dose de frustration et de colère.

En plus de polluer votre vie, votre ressentiment va entacher vote relation avec la personne concernée.

Une fois que vous avez pardonné, vous vous sentirez plus léger et en paix avec vous-même.

En pratique, vous devez suivre un certain cheminement. D’abord, reconnaissez que vous avez été blessé et parlez-en à la personne directement concernée.

N’attendez pas pour faire cette révélation, avouez-lui ce qui vous tracasse le plus vite possible.

Discutez-en à cœurs ouverts mais calmement. C’est une étape indispensable pour remettre les compteurs à zéro et ouvrir une nouvelle page.

 

Voici une vidéo de plus de 20 minutes qui parle de l’intelligence émotionnelle :

La puissance du subconscient : Intelligence émotionnelle

Comment construire des suggestions efficaces pour influencer le subconscient ?

Influencer le subconscient et faire en sorte que celui-ci agisse positivement sur votre vie ? Oui, c’est possible et c’est à votre portée.

Il existe justement plusieurs techniques utilisables en ce sens. Attention toutefois, car les résultats peuvent aussi bien être positifs que négatifs.

En effet, votre moi profond absorbe sans distinction toutes les propositions que vous lui soumettez.

Vous pouvez alors créer des suggestions constructives que vous allez réciter quotidiennement pour faire comprendre à votre moi profond que vous voulez avancer.

Construire des suggestions

Construire des suggestions

© Fotolia.com

Je vous partage alors mes conseils pour construire des suggestions efficaces et influencer positivement votre subconscient…

 

Suggestion et autosuggestion

Je vous ai parlé de suggestion. Mais il s’agit plus précisément d’autosuggestion puisque vous allez réciter des phrases et expressions inspirantes à vous-même.

Il s’agit de répéter continuellement des mantras dans l’objectif d’implanter une idée bien précise dans le subconscient.

Grâce à cette technique, vous pouvez changer beaucoup de choses dans votre vie. C’est une technique d’une extraordinaire puissance qui vous aide à atteindre différents objectifs.

Adopter l’autosuggestion vous permet notamment de combattre les mauvaises habitudes et en adopter de nouvelles.

C’est également un excellent outil pour modifier vos croyances.

Grâce à cette méthode, vous pourrez transformer positivement vos états émotionnels, vous libérer des blocages et imprégner votre esprit de nouvelles idées.

Vous agissez de manière consciente pour induire des changements en profondeur, au niveau du subconscient.

Dans la vie, pour réussir et atteindre les objectifs que vous vous êtes fixé, être positif est un must.

Vous allez alors planter des graines de positivité dans votre subconscient et celles-ci rejailliront inévitablement dans votre quotidien.

 

Parler à soi-même

La première règle à respecter lorsque vous allez construire des suggestions est très simple : il s’agit ici de parler à vous-même.

Vous allez donc utiliser le pronom « JE » dans vos suggestions. C’est le moyen le plus simple de toucher directement votre subconscient.

Tout en vous adressant à votre propre personne, faites en sorte d’être clair dans vos phrases. Ne prenez aucun détour : allez droit au but.

Ne laissez pas la place au doute. Au contraire, soyez déjà convaincu que votre suggestion va porter ses fruits.

Autosuggestions

Autosuggestions

© FreeDigitalPhotos.net

 

Être sûr de soi

En construisant vos autosuggestions, vous allez donc être très sûr de vous et des résultats que vous allez obtenir.

Concrètement, vous allez bannir tous les mots qui sous-entendent une incertitude de votre vocabulaire.

Vous éviterez les mots comme « peut-être », « si », « probablement », « éventuellement », « vraisemblablement »…

Les verbes connotant le doute sont également à proscrire : « essayer », « tenter »…

 

S’exprimer au présent

Les suggestions doivent être formulées au présent de l’indicatif. C’est ici et maintenant que ça se passe, pas dans un futur proche ou lointain.

Dans votre esprit, c’est comme si vous aviez déjà atteint votre objectif.

« Je suis en bonne santé » ; « Je suis heureux ».

Au lieu de « Je vais être en bonne santé » ; « Je serai heureux ».

Les choses auxquelles vous aspirez sont à votre portée. Aujourd’hui.

 

Proscrire la formulation négative

En créant vos suggestions, vous éviterez toute formulation négative. Ne dites donc pas « je ne suis plus triste ».

Dites plutôt « Je suis heureux ».

Pourquoi ? Parce que le subconscient ne prend pas en considération la négation. Ainsi, lorsque vous dites « je ne suis plus triste », tout ce qu’il retient est le mot triste.

Pourtant, c’est précisément le contraire de votre objectif.

Évitez donc les formulations comme « ne … pas », « ne … plus » ou « ne … jamais ».

L’astuce est assez simple. Dites exactement ce que vous voulez et non ce que vous voulez éliminer : évoquer le bonheur au lieu de la tristesse et ainsi de suite.

 

Exprimer ses désirs

Dans la continuité d’éviter toute négation, faites en sorte d’exprimer vos désirs. Ne vous attardez pas sur ce qui ne fonctionne pas.

Dites directement vos aspirations, vos envies et vos souhaits.

Qu’est-ce que vous voulez dans votre vie ? Qu’est-ce qui vous passionne ? Qu’est-ce que vous aimez ?

Pensez tout de suite à tout ce qui vous fait plaisir et faites déjà comme si toutes ces choses agréables vous appartenaient déjà.

Attention, il ne s’agit pas de devenir un tyran. Il s’agit plutôt de vous exprimer avec fermeté, mais avec beaucoup de tendresse et d’amour pour vous-même.

 

Détermination et conviction

Dans tous les cas, vous devez être convaincu de votre succès et être déterminé à réussir dans votre démarche.

Lorsque vous désirez quelque chose et que vous savez précisément ce que vous voulez, dites-vous que vous allez l’obtenir.

La puissance du subconscient : Construire une suggestion

Recherches Populaires:

Comment faire ressortir le meilleur de vous-même en 5 étapes ?

En chacun d’entre nous sommeille des choses merveilleuses qui n’attendent qu’à être dévoilées.

Pour faire ressortir le meilleur de vous-même, vous devez découvrir vos trésors intérieurs et les exploiter.

Aujourd’hui, vous devez prendre conscience de vos richesses et devenir une meilleure version de vous.

Pour atteindre cet objectif, vous devez procéder étape par étape.

D’abord, vous devez apprendre à vous aimer. Ensuite, faites connaissance avec toutes les merveilles qui sommeillent en vous.

Il vous sera alors plus facile de cheminer vers l’accomplissement de soi

Comment faire ressortir le meilleur de vous-même

Comment faire ressortir le meilleur de vous-même

© Fotolia.com

Alors, comment faire ressortir le meilleur de soi-même ?

 

1-S’aimer soi-même

La première étape pour devenir la meilleure version de vous-même très simple : il faut que vous vous aimiez. C’est une phase indispensable pour vous épanouir.

À partir d’aujourd’hui, cessez de vous dénigrer et de vous trouver toujours des défauts.

Dès maintenant, cultivez un état d’esprit positif et apprenez à apprécier vos qualités. Vous en avez certainement et pas qu’une seule.

Si vous ne parvenez pas à mettre le doigt dessus, sollicitez vos proches et amis qui auront certainement remarqué vos points forts.

Demandez-leur de faire une liste de vos atouts. Vous serez étonné de ce que vous allez découvrir et, surtout, votre égo en sera boosté.

Vous pourrez (re)prendre confiance en vous et avancer dans votre quête de l’épanouissement.

Dans tous les cas, vous allez éloigner les pensées et ondes négatives qui vous bloquent et vous empêchent d’évoluer vers votre but.

Attention, cela ne veut aucunement dire que vous allez ignorer vos lacunes. Au contraire. Vous ferez en sorte de les combler avec vos incroyables talents…

 

2-Être convaincu que tout est possible

La deuxième étape consiste tout simplement à croire que tout peut arriver : que vous possédez la capacité de réussir dans votre quête.

Au lieu de vous dire que quelque chose est impossible à réaliser, dites-vous que sa réalisation va être plus difficile : vous devrez alors fournir plus d’efforts pour réussir.

De cette manière, il n’y aura pas de blocage psychologique. Si vous vous dites que c’est impossible, votre subconscient va aussi le croire et il vous sera impossible d’avancer.

Au contraire, si vous vous dites que ce sera plus ardu, le subconscient va fournir plus d’effort pour vous aider à atteindre le but fixé.

Au fil du temps ce que vous avez cru impossible au départ va devenir quelque chose de banal, que vous pouvez accomplir en toute facilité.

Il s’agit seulement donc d’une autre manière de voir les choses, mais qui peut tout bouleverser dans votre vie.

Grâce à votre nouvelle vision, vous serez capable de faire sortir le meilleur de vous et votre être entier va y contribuer.

Faire ressortir le meilleur

Faire ressortir le meilleur

© FreeDigitalPhotos.net

 

3-Aimer ce qu’on fait

Pour que vous puissiez exceller dans ce que vous faites, il est important que vous fassiez preuve de passion : aimez ce que vous faites.

Lorsque vous mettez du cœur à l’ouvrage, vous êtes plus performant.

Si vous agissez par obligation, votre motivation ne sera pas au top et vous serez moins conscient de vos atouts.

En effet, vous aurez tendance à trouver que tout va mal.

Lorsque vous êtes passionné, il vous est plus facile de détecter le positif d’une situation ou d’un événement donné.

Si vous poursuivez un objectif qui vous tient vraiment à cœur, votre énergie sera décuplée et vous faites naturellement preuve de dynamisme. Cela rejaillit inévitablement et positivement sur vos résultats.

 

4-Attention, trouver le meilleur de soi ne veut pas dire devenir « parfait »

Dans votre quête du meilleur de vous-même, vous aurez peut-être tendance à rechercher la perfection. Ce qui est légitime, mais pas forcément utile.

Eh bien, gardez bien à l’esprit que ce n’est pas nécessairement lié. Ne vous attendez pas forcément à découvrir de super talents ou des capacités sortant de l’ordinaire.

Oui, vous trouverez certainement quelque chose d’exceptionnel, c’est-à-dire quelque chose de rare, mais qui n’appartient qu’à vous.

Il ne faut surtout pas se limiter aux résultats quantitatifs. Par exemple, si vous avez eu du mal sur les bancs de l’école, cela ne veut aucunement dire que vous ne valez rien.

Votre valeur se trouve ailleurs que dans les performances scolaires. Ce n’est pas forcément dans la compétition que vous pouvez vous illustrer.

Votre différence peut par exemple se trouver au niveau de vos qualités humaines comme la capacité d’écoute, la faculté à conseiller ou encore l’aptitude à la négociation.

A noter que ce sont des critères dont on ne tient pas forcément compte durant le cursus scolaire, mais se révèlent indispensables dans le cadre professionnel.

Au final, il ne faut surtout pas être démoralisé par les échecs. Et évitez surtout de vous comparer aux autres.

N’essayez pas de confronter vos qualités (ou défauts) avec les autres : untel est plus beau, unetelle est plus intelligente…

Focalisez-vous sur une amélioration par rapport à vous-même. S’il doit y avoir compétition, ce sera entre vous et vous.

 

5-Devenir meilleur pour soi et pour les autres

Donner le meilleur de vous-même est indispensable pour vous sentir mieux avec vous-même et gagner en confiance, mais pas uniquement.

Au-delà de votre épanouissement personnel, vous pouvez également en faire profiter autrui.

Plus précisément, donnez l’occasion à vos proches d’apprécier les changements positifs qui se sont opérés en vous.

Ça peut être un mot, un geste, une assistance ou même un projet ensemble. Cela vous permettra de grandir encore plus.

C’est un réel plaisir que de donner et de voir la joie et le soulagement des personnes à qui vous avez fait du bien.

Enfin, découvrez une vidéo qui propose de découvrir « comment devenir la meilleure version de soi-même » :

La puissance du subconscient : faire ressortir le meilleur de vous-même 

Recherches Populaires:

10 attitudes pour changer positivement votre vie

Pour changer positivement votre vie, la transformation doit venir du plus profond de vous, de votre subconscient.

Mais comme vous n’avez pas d’emprise sur ce subconscient, vous devez agir sur les choses que vous contrôlez.

Notamment vos attitudes. Celles-ci se répercutent inévitablement sur votre moi intérieur et votre vie va être métamorphosée, en bien.

Chaque jour, apprenez alors à adopter le bon comportement vis-à-vis de vous-même et par rapport aux autres. Ne dites et ne faites jamais rien au hasard.

Changer positivement votre vie

Changer positivement votre vie

© Fotolia.com

Voici justement 10 attitudes à adopter pour changer positivement votre vie…

 

1-Prendre la décision de changer votre vie

La première attitude à adopter pour changer effectivement votre vie, c’est de prendre justement cette décision d’apporter des transformations positives.

Ça ne suffit pas de vouloir, vous devez vous lancer, ici et maintenant.

Décidez et agissez. Il peut s’agir d’un petit geste, mais qui constituera un pas de plus vers votre bonheur.

Vous allez peut-être passer un coup de fil, envoyer un email, rencontrer quelqu’un, lire un ouvrage ou tout simplement demander conseil…

Ce sont de petites choses qui peuvent changer énormément votre situation.

 

2-Faites appel à votre imagination

Aujourd’hui, vous avez donc pris la décision de changer positivement votre vie. Maintenant, vous vous demandez comment faire.

C’est le moment de faire appel à votre imagination.

Ne réfléchissez pas trop loin. Commencez par prendre en compte les domaines dans lesquels vous excellez.

Quels sont vos talents ? Si vous n’en avez pas idée, vous pouvez demander à votre entourage qui a sans doute remarqué vos aptitudes spéciales.

À partir de là, faites preuve de créativité. N’hésitez pas à regarder ce que les autres ont accompli et d’apporter une touche de nouveauté.

 

3-Être bien entouré

Une autre attitude à avoir pour changer positivement votre vie consiste à être bien entouré. L’adage qui dit « dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es » est bien vrai.

Faites en sorte de côtoyer des personnes charismatiques qui ont réussi dans leur vie.

Observez leur façon de faire, leur manière de parler ou de penser, leurs attitudes… N’hésitez surtout pas à leur poser toutes les questions qui vous traversent l’esprit.

Ces personnes vont devenir votre source d’inspiration, vous apportant une aide précieuse dans votre cheminement vers l’épanouissement.

 

4-Changer progressivement

Ne pensez pas changer radicalement votre vie du jour au lendemain. La transformation doit se faire petit à petit.

Vous allez apporter des changements chaque jour, chaque semaine et chaque mois : faites un pas après l’autre, ne vous précipitez pas.

Donnez-vous le temps de gagner en confiance. Démarrez votre démarche de changement avec des petits projets.

Élargissez vos horizons, faites de nouvelles rencontres, rendez-vous à des endroits que vous ne connaissiez pas encore…

Changer de vie

Changer de vie

© Fotolia.com

 

5-Croire en vous

Il est très important que vous croyiez en vous, que vous soyez convaincu que les changements vont bel et bien survenir et qu’ils vont être bénéfiques.

Dites-vous que les choses peuvent changer et que votre vie va prendre un tournant décisif.

Oui, c’est possible ! Y croire est le premier pas vers l’accomplissement et l’épanouissement.

 

6-Agir sans attendre

Une fois que vous avez pris la décision de changer positivement votre vie, vous devez donc agir. Vous devez dire adieu à la procrastination.

Ne remettez plus rien à demain, lancez-vous dès aujourd’hui.

Entamez les démarches vers votre nouvelle vie. N’attendez pas que les choses changent d’elle-même. Soyez le déclencheur du changement.

 

7-Prendre du recul

Il est naturel que vous vous sentiez parfois submergé. Vous avez l’impression de ne pas pouvoir réfléchir et les idées ne viennent pas.

Pas de panique ! C’est le moment de faire un break et de prendre du recul. L’idéal serait de vous isoler pendant quelques jours, le temps de faire le point.

Est-ce que vous êtes comblé par votre vie ? Que voulez-vous vraiment ? Prenez ensuite vos décisions en conséquence.

 

8-Planifier votre vie

Vous avez maintenant une petite idée de ce que vous allez changer et comment et pourquoi… C’est le moment de faire des plans pour concrétiser tout cela.

Faites-le par écrit. Mettez vos projets sur le papier. N’hésitez pas à écrire toutes vos idées.

Faites d’abord un brouillon puis mettez au propre, définissez vos priorités, vos possibilités. Ne vous arrêtez que lorsque vous aurez un beau plan que vous aurez plaisir à matérialiser.

 

9-Fixez votre regard sur vos nouveaux objectifs

Aujourd’hui, votre objectif est de changer votre vie, de façon positive. Fixez donc votre regard sur ce nouvel horizon.

Vous pouvez même le manifester dans votre environnement, à travers des posters par exemple.

N’hésitez pas à placarder des citations positives et motivantes à la maison ou au bureau, pour vous motiver encore plus à atteindre votre but.

 

10-Dépasser la peur et les souffrances

Le changement est une chose qui suscite bien souvent la peur. Mais vous devez dépasser ce sentiment.

Mieux encore, vous pouvez le transformer en énergie négative pour avancer.

Faites de même avec vos souffrances, ils peuvent devenir de formidables catalyseurs vers un changement positif.

Ce sont des sources de motivations à exploiter pour transformer votre vie et atteindre vos objectifs.

La puissance du subconscient : Changer positivement votre vie

3 secrets pour accéder à votre subconscient

Le subconscient est ce chef d’orchestre qui dirige votre vie en arrière-plan. Avant même votre venue au monde, il enregistre tout.

Il est au courant de tout ce qui a pu se passer tout au long de votre vie, mais dont vous ne vous souvenez pas forcément.

Il influence chacune de vos décisions et actions. Cela peut avoir des côtés négatifs et positifs.

La bonne nouvelle, c’est que vous avez la possibilité de communiquer avec votre subconscient et être plus performant dans tous les domaines de la vie.

Pour cela, il est nécessaire que vous adoptiez des méthodes simples et en faire de véritables habitudes au quotidien.

Accéder à votre subconscient

Accéder à votre subconscient

© Fotolia.com

Découvrez alors 3 secrets pour accéder à votre subconscient…

 

Le subconscient, chef d’orchestre silencieux

Le subconscient se trouve au plus profond de vous-même. Vous n’en êtes pas conscient, mais il joue un rôle primordial dans votre vie.

Avant même votre naissance, il a tout enregistré. Il s’est imprégné du moindre événement qui s’est produit.

Jusqu’à aujourd’hui, il a donc tout absorbé comme une éponge et applique tout cela en influençant vos décisions et vos actions en arrière-plan, à votre insu.

Ce qui est bien, c’est que vous pouvez accéder à votre subconscient et le programmer pour fonctionner comme vous le souhaitez !

Concrètement, vous pouvez communiquer avec ce subconscient et lui dire ce que vous voulez.

Parce que rien n’échappe à cette partie de vous, vous devez faire attention à vos pensées, à ce que vous écoutez, à ce que vous voyez.

Faites en sorte d’avoir un mode de vie saine et positive et votre subconscient le deviendra aussi.

Parallèlement, il existe trois secrets que je vais partager avec vous et qui vous permettront de « dompter » votre subconscient et en exploiter l’immense pouvoir.

 

1- Méditer pour inculquer de nouvelles valeurs à votre subconscient

La méditation est une technique connue pour ses multiples avantages. En méditant, vous abattez la barrière entre le conscient et l’inconscient.

Vous devez capable de ressentir ce qui se passe au plus profond de vous et avez même la possibilité de faire passer des messages.

Les bases de cette technique sont simples et à la portée de tous. La méditation est fondée sur la respiration profonde.

Vous inspirez et expirez à fond tout en abandonnant toute pensée parasite. Vous ne faites plus qu’un avec vous-même.

Vous renouez avec vos sentiments profonds, vous êtes plus alerte par rapport à vos propres émotions.

Vous êtes en condition pour procéder à des transformations en profondeur. Vous pouvez remodeler positivement votre subconscient.

C’est en méditant que vous pourrez modifier votre vision du monde.

Vous aviez l’habitude de toujours voir le verre à moitié vide ? Désormais, vous verrez le verre à moitié plein.

Décidez donc aujourd’hui de vivre dans le bonheur et l’espoir d’un avenir meilleur. Rien n’est gravé dans la roche, il vous appartient d’écrire votre histoire.

Accéder à votre subconscient

Accéder à votre subconscient

© FreeDigitalPhotos.net

 

2- Dormir et accéder au subconscient

Tout comme lorsque vous méditez, les barrières entre le conscient et le subconscient tombent pendant que vous dormez.

Pour que le sommeil devienne un outil efficace pour accéder au subconscient et influencer ce dernier, vous devez changer vos habitudes.

Beaucoup de personnes ont tendance à penser à des choses négatives avant de rejoindre Morphée.

Nombreux songent aux soucis d’hier, d’aujourd’hui, mais aussi de demain. Faites-vous aussi partie de ceux qui pensent à tous leurs tracas avant de s’endormir ?

Abandonnez sans tarder cette mauvaise habitude. Arrêtez de réfléchir à tout et à n’importe quoi à ce moment important.

Concentrez-vous plutôt sur vos projets et sur les choses que vous aimez et vous rendent heureux.

Lorsque vous commencez à somnoler, toutes les choses auxquelles vous pensez vont être envoyées vers le subconscient.

C’est le moment idéal pour le bombarder d’informations positives et constructives.

Si vous vous endormez avec des idées noires, vous allez vous réveiller avec de la morosité. Mais si vous vous endormez avec des pensées positives, vous vous réveillerez plein d’entrain.

À partir d’aujourd’hui, songez à tout ce qui vous fait plaisir lorsque vous vous mettez au lit.

Imaginez votre vie idéale, avec l’homme ou la femme de vos rêves, le job idéal, des vacances idylliques…

Vous pourrez alors commencer chaque journée avec de la pêche et une bonne dose de dynamisme.

 

3- L’hypnose pour communiquer avec le subconscient

L’hypnose est une technique assez voisine de la méditation. La différence réside dans le fait qu’un spécialiste vous accompagne au cours de la séance.

L’hypnothérapeute vous guide tout au long de la séance.

Cette méthode s’adresse spécialement à ceux qui ne parviennent pas à méditer en solo, à cause d’un manque de concentration par exemple.

Grâce aux directives du patricien, il devient plus facile d’atteindre un état de relaxation profonde permettant alors d’ouvrir les portes du subconscient.

En outre, l’environnement est tel qu’aucun élément ne va venir perturber votre quiétude. Le cadre est apaisant et vous êtes sûr de vous détendre et de vous laisser aller.

Tout est mis en œuvre pour que vous restiez concentré jusqu’à la fin.

Une fois que vous êtes en condition, l’hypnothérapeute commence à vous parler. Il utilise une voix douce et ferme pour vous soumettre des suggestions hypnotiques.

Il s’agit de phrases spécialement choisies en fonction des objectifs que vous souhaitez atteindre.

L’objectif est toujours le même : accéder au subconscient et le programmer de matière positive.

 

Pour terminer, voici une autre méthode expliquée en vidéo et qui permet d’accéder au subconscient : les affirmations.

La puissance du subconscient : accéder à votre subconscient

Recherches Populaires:

Influencer le subconscient par des attitudes saines

Le subconscient, c’est ce moi profond qui est toujours alerte, qui enregistre tout, entend tout, capte tout…

Sans que vous ne le sachiez et sans que vous ne vous en rendiez compte, il influence vos gestes, paroles, actions ou encore décisions.

La bonne nouvelle, c’est que vous avez entièrement la possibilité d’influencer ce subconscient et lui inculquer des choses positives.

Cela peut notamment se faire par le biais de votre comportement.

Attitudes saines

Attitudes saines

© Fotolia.com

Voici justement quelques attitudes saines à adopter pour influencer positivement le subconscient…

 

Est-il possible d’influencer le subconscient ?

OUI ! Le subconscient est cette partie de vous qui fonctionne en arrière-plan. Même si vous n’en avez pas conscience, il possède un grand pouvoir.

Il influence toute votre vie, vos pensées, vos idées, vos envies, vos ambitions et même vos craintes et vos appréhensions.

Comment est-ce possible ? Tout simplement parce que le subconscient enregistre tout. Le moindre événement qui s’est produit dans votre vie a été pris en compte.

Résultat : le subconscient applique la leçon à la lettre. Et il ne distingue pas le vrai du faux, le bien du mal.

S’il a entendu, senti, vu, expérimenté quelque chose, il en tient compte et peut déclencher des réactions et des réflexes lorsque telle ou telle situation se reproduit.

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez programmer la façon dont votre subconscient va influencer votre vie en l’influençant à votre tour.

Pour cela, vous pouvez par exemple adopter des attitudes saines dans la vie de tous les jours.

Cela vous permet de vous améliorer en profondeur et de ressentir de la satisfaction vis-à-vis de vous même.

 

Restez focalisé sur vos objectifs

Il est important que vous soyez concentré sur vos objectifs, pour que votre subconscient puisse lui-même être synchro avec ces derniers.

Restez fidèle à vos projets et essayez d’être le moins possible perturbé par les facteurs de distraction externes.

Lorsque vous avez décidé une chose pour vous, vous devez vous y tenir et faire preuve de ténacité.

Il s’agit d’être loyal avec vous-même pour atteindre le but que vous vous êtes fixé dans la vie.

 

Vivez le moment présent

Appréciez ce qui se passe dans votre aujourd’hui dans votre vie. Évitez d’être prisonnier du passé, un passé qui n’existe plus.

Quant au futur, il n’existe pas encore, ce n’est pas le moment de vous en préoccuper.

Comme l’adage le dit si bien : « A chaque jour suffit sa peine ».

Prenez des décisions pour aujourd’hui, sachant que celles-ci ont été prises en tenant compte des erreurs passées et influenceront indubitablement l’avenir.

Dans tous les cas, le passé est révolu et demain ne vous appartient pas. C’est aujourd’hui que ça se passe.

Pour que votre subconscient puisse agir pour votre bien aujourd’hui, vivez pleinement l’instant qui passe, soyez pleinement investi dans votre vie, ici et maintenant.

Attitudes saines

Attitudes saines

© FreeDigitalPhotos.net

 

Prenez vos responsabilités

Une autre chose pour influencer positivement votre subconscient : prenez vos responsabilités.

Si vous êtes engagés ou si vous vous êtes engagés, faites preuve de sérieux et de loyauté.

Par ailleurs, soyez fier de vos réalisations et soyez ferme dans vos opinions et vos préférences.

Dans vos actions, assumez. Qu’il s’agisse d’une bonne chose ou d’une mauvaise chose, ce qui est fait est fait, vous devez faire preuve de responsabilité.

Acceptez donc vos erreurs et vos échecs, mais faites ensuite en sorte de tirer des leçons et de toujours vous améliorer.

 

N’ayez pas peur de rire de vous-même

Quoi que vous fassiez ou dites, n’ayez jamais peur de rire de vous-même. Il ne s’agit surtout pas de vous sous-estimer, mais de savoir rester humble.

Lorsque vous ne craignez pas l’autodérision, vous serez capable d’accepter les critiques des autres et transformer ces dernières en quelque chose de constructif.

D’ailleurs, je le répète souvent, les échecs ne sont pas forcément mauvais. Ils vous aident à vous édifier et à vous améliorer.

En gagnant en expérience, vous affinez vos capacités et vos savoir-faire : vous bonifiez.

Ainsi, lorsque quelqu’un vous dit quelque chose, ne prenez pas tout au sérieux et ne réagissez pas au quart de tour. Votre personnalité en sera améliorée.

 

Soyez bons et gentils envers les autres

Pour influencer positivement votre subconscient, initiez-vous à l’art de la bonté et de la gentillesse, que ce soit envers les autres ou envers vous-même.

Aimez votre personne et aimez les autres sans toutefois laisser les autres profiter de vous.

Commencez donc par vous faire plaisir, par exemple en vous investissant dans des activités qui vous font plaisir.

Par la suite, la gentillesse par rapport à votre entourage viendra de façon très naturelle.

 

Soyez patient

La patience compte aussi parmi les attitudes saines que vous devez impérativement cultiver.

Une fois de plus, soyez patient à la fois vis-à-vis de votre personne et vis-à-vis des autres.

Ne soyez pas trop exigeant, d’autant plus que les choses se déroulent rarement comme vous le souhaitez.

Que ce soit au niveau des résultats ou des délais. Il vous faudra attendre dans le calme et la sérénité.

 

Pour illustrer l’influence positive des attitudes saines sur votre personnalité, voici une vidéo intéressante qui évoquent les facteurs psychologiques qui construisent la personnalité :

La puissance du subconscient : Influencer le subconscient

Recherches Populaires:

Les blessures profondes qui impactent sur votre personnalité

Chaque événement de votre vie, même le plus lointain peut avoir un impact positif ou négatif sur votre vie d’aujourd’hui.

Oui, certaines situations causent des blessures profondément ancrées en vous et influencent votre personnalité.

Votre subconscient s’imprègne du moindre fait qui se produit dans votre vie, surtout lorsqu’il a eu des effets négatifs.

Vous êtes alors conditionné à réagir d’une certaine manière. Ces blessures profondes ont tendance à dicter vos émotions, vos pensées et même votre attitude.

Blessures profondes

Blessures profondes

© Fotolia.com

Quelles sont ces blessures profondes qui influencent votre personnalité ?

 

Les blessures profondes

Les blessures profondes sont des blessures fortement ancrées au fond de vous et qui sont apparues après un choc ou un traumatisme émotionnel important.

Ce sont des traces laissées par des déceptions, des abandons, des peurs, des appréhensions ou encore des frustrations qui ont été vécues durant

tous ces événements sont gravées dans votre subconscient et influencent grandement votre personnalité.

A noter que les blessures profondes peuvent également constituer des héritages qui ont été transmis de génération en génération.

C’est notamment le cas lorsque les parents ont été blessés durant leur propre enfance. Ils lèguent ensuite, inconsciemment, ce sentiment à leurs progénitures.

Ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est que ces « dommages » émotionnels ont un impact sur la façon dont vous interagissez avec autrui, vos comportements, vos idées, vos émotions, mais aussi vos pensées.

On peut alors faire la distinction entre trois principaux types de blessures. En général, c’est l’une d’entre elles qui a particulièrement affecté tel ou tel individu.

L’essentiel est de reconnaître l’existence d’un problème profond et d’en guérir. Il ne faut pas que le passé vous emprisonne et vous empêche de vous épanouir.

 

1-L’abandon, source de dépendance affective

Le premier type de blessure est l’abandon qui peut mener vers la dépendance affective. Une personne qui en souffre a vécu une enfance pas comme les autres.

L’un de ses parents n’était pas très présent. Elle a été victime à la fois d’un manque d’attention et d’affection.

La communication est de mauvaise qualité et la victime est avide de recevoir des marques d’affection.

Plus tard, l’adulte devient dépendant de son entourage.

En plus de vouloir toujours attirer l’attention sur lui, il recherche sans cesse la présence, l’approbation et le soutien d’autrui.

Il lui est impossible de vivre seul et la solitude est un véritable fléau.

Du fait de sa fragilité, il devient une proie facile des manipulateurs.

En même temps, sa vie semble être une succession de drames et il ne cesse de se plaindre des difficultés qu’il rencontre.

Il veut constamment se faire conseiller et ne peut avancer sans un guide. Si on lui refuse quelque chose, c’est le drame.

Vous vous reconnaissez dans cette description, il est important que vous preniez conscience de ce sentiment d’abandon qui vous ronge.

Vous devez arrêter de vous culpabiliser pour tout et ne plus en vouloir à tout le monde pour vos malheurs.

Il est aussi important d’apprendre à apprécier la solitude ainsi que les petits bonheurs du quotidien.

Il faut cesser de vous nourrir de la présence et de l’attention d’autrui. Il est temps de cultiver la confiance en vous et de croire en vos capacités, en votre valeur.

Blessure profonde

Blessure profonde

© FreeDigitalPhotos.net

 

2-Le rejet, source d’un repli sur soi

Le second type de blessure profonde est le rejet. Il s’agit le plus souvent d’un enfant non désiré ou qui n’a pas été reconnu par un parent (ou par les deux).

L’enfant a souffert de l’absence ou du manque d’attention de la part d’un parent. Il est particulièrement susceptible dès qu’on lui fait une remarque.

Adulte, cette personne est particulièrement renfermée. Il est rare qu’elle s’exprime en public et donne rarement sinon jamais son opinion ou son point de vue.

Elle a l’impression d’être toujours rejetée, dans tous les cercles qu’elle fréquente.

Elle est rongée par le doute et pense qu’elle ne mérite pas de vivre.

Elle ne croit aucunement en l’amour et évite de tisser des liens avec autrui, de peur d’être rejetée.

Inconsciemment ou non, elle gâche les relations dans lesquelles elle est investie. D’ailleurs, elle préfère toujours être seule.

C’est un être qui se montre particulièrement exigeant envers lui-même et ne se pardonne pas les erreurs commises.

En même temps, il est en quête de l’approbation d’autrui.

Vous vous reconnaissez dans cette description, vous devez commencer par ne plus culpabiliser et offrir le pardon, tant à vous-même qu’aux autres.

Il est important que vous reconnaissiez votre blessure profonde.

Cessez de fuir, quelle que soit la situation : osez faire face à vos peurs. En même temps, gagnez en confiance et affirmez-vous, faites-vous une place au sein de la société.

 

3-L’humiliation, la blessure du martyr

Le troisième type de blessure est l’humiliation. L’enfant a la nette impression que l’un de ses parents éprouve de la honte par rapport à lui.

Bien souvent, il s’agit de la mère. Constamment le parent incriminé critique, humilie et/ou compare son enfant…

Résultat, l’adulte devient un véritable martyr qui semble prendre plaisir à souffrir. Il semble même rechercher les situations de douleur ou d’humiliation.

Malgré tout, c’est une personne qui se montre particulièrement intelligente et responsable.

Il est toujours aux petits soins et évoque rarement ses besoins à lui.

Il faut preuve d’une grande susceptibilité tout en se valorisant pour tout et n’importe quoi. Lorsqu’il commet des erreurs, il s’inflige lui-même des punitions.

Vous vous reconnaissez dans ces descriptions ? Une fois de plus, il est important de prendre conscience de votre blessure profonde. L’acceptation est très importante.

Vous devez vous rendre compte du fait que vous avez honte de vous, mais c’est terminé.

Vous devez octroyer le pardon, à vous et vos autres. Apprenez, en outre, à prendre soin de vous-même et à ne pas porter le poids du monde sur vos épaules.

 

Et voici une vidéo qui en dit plus sur les blessures profondes qui peuvent affecter une vie :


La puissance du subconscient : Blessures profondes

Comment changer d’état d’esprit pour influencer positivement le subconscient ?

Influencer le subconscient, c’est changer de vie positivement et se donner une chance de transformer son destin.

Pour garder le contrôle sur votre destinée, vous devez maîtriser votre moi intérieur.

Pour cela, vous pouvez changer d’état d’esprit en adoptant de nouvelles habitudes de vie.

Plus précisément, vous allez gommer les habitudes qui polluent votre esprit et vos actions. La transformation doit se faire en profondeur.

Vous adoptez alors une nouvelle façon de penser, d’agir et de réagir pour un avenir meilleur et satisfaisant.

Changer d'état d'esprit

Changer d’état d’esprit

© fotolia.com

Alors, comment changer d’état d’esprit pour influencer positivement le subconscient ?

 

1-Se connaître soi-même

« Connais-toi toi-même », cette expression du grec ancien reprise par le philosophe Socrate est particulièrement vraie.

Pour influencer positivement le subconscient, vous devez bien vous connaître et vous voulez aller.

Chaque expérience constitue une occasion de mieux se connaître et de s’épanouir.

Savoir qui vous êtes, c’est savoir ce que vous voulez dans la vie. Vous avez plus d’assurance dans ce que vous dites, pensez ou faites.

 

2-Cultiver la maîtrise de soi

Quoi qu’il arrive dans votre vie, apprenez à toujours conserver votre sang-froid. La maîtrise de soi est une qualité essentielle.

Elle vous aide à éviter les débordements et à garder le contrôle des situations, positives ou négatives.

Vous gardez l’esprit léger et êtes capable de prendre les bonnes décisions sans vous précipiter.

Au fil du temps, la maîtrise de soi devient une seconde nature et vous gagnez en charisme et en crédibilité.

Avec cet état d’esprit, vous êtes dans de bonnes dispositions pour développer votre personnalité, vos connaissances, vos talents, vos performances dans les différents domaines de la vie.

Quelle que soit la situation dans laquelle vous vous trouvez aujourd’hui, vous l’acceptez avec sérénité avec la certitude que demain sera encore meilleur.

Vous vous donnez le temps de vous détendre, aussi bien physiquement qu’émotionnellement, pour être toujours au top.

 

3-S’aimer soi-même

Outre la connaissance de vous-même, il est également important de vous aimer, avec vos qualités et vos défauts. Soyez conscient de votre valeur et ne vous dénigrez pas.

Vous ferez face à de nombreux défis dans votre défi. Dites-vous : « Je peux ! ».

Si, aujourd’hui, pour telle ou telle raison, vous n’avez pas atteint vos objectifs, n’abandonnez pas et ne soyez pas triste.

Vous ferez mieux la prochaine fois et vous allez tirer des leçons de vos erreurs passées.

Et lorsque vous avez réussi quelque chose, soyez fier de vous ! Lorsque vous recevez des compliments, acceptez-les, vous les méritez bien.

Pour booster l’amour que vous portez à vous-même, faites en sorte de prendre soin de votre apparence. Soignez également la façon dont vous parlez et soyez toujours souriant.

 

4-Être motivé

Avoir un bon état d’esprit, c’est savoir cultiver votre motivation. Oui, vous voulez et, surtout, vous pouvez.

Dans votre vie, vous êtes animé par un objectif qui vous insuffle une bonne dose de volonté et de détermination.

Et surtout, vous voulez gagner, vous souhaitez cheminer vers le succès et la reconnaissance. Vous mettez tout en œuvre pour atteindre votre but.

Ici, l’essentiel est de savoir ce que vous voulez, de fixer un ou des objectifs et d’agir pour accomplir vos ambitions.

Changer d'état d'esprit

Changer d’état d’esprit

© FreeDigitalPhotos.net

 

5-Croire en vous

Pour que votre subconscient puisse s’imprégner de vos motivations, de vos ambitions et de vos qualités, commencez par croire en vous.

Vous savez que vous pouvez y arriver et que vous irez très loin dans tout ce que vous entreprenez.

Il faut garder à l’esprit que l’image que les autres ont de vous est celle que vous cultivez au plus profond de vous.

Votre façon d’être et de paraître est le reflet de ce qui se passe au niveau de votre subconscient ! Il n’y pas de faux semblant possible.

Si vous ne croyez pas en vous, mais vous voulez que les autres vous voient quand même comme un gagnant, ça ne va pas fonctionner !

La plupart des personnes qui vous côtoient se rendront compte de l’incohérence et vous risquez de perdre leur confiance.

 

6-Croire en l’avenir

Même si vous traversez aujourd’hui des tempêtes, ne cessez jamais de croire en l’avenir.

C’est comme la légende de ce morceau charbon qui doit subir de nombreux chocs pour finalement devenir un diamant.

En tout cas, vous savez ce que vous voulez, mais vos souhaits ne vont pas tomber du ciel.

Oui, vous désirez gagner. Mais il vous faut agir pour parvenir à cet objectif. Les défis et les obstacles sont inévitables et vous ne devez pas en avoir peur.

Ce sont des opportunités pour faire vos preuves et pour gagner en expérience et en maturité. Ce sont des occasions d’apprendre et de devenir meilleur.

Ne laissez pas le doute et l’incertitude vous ronger. Optez plutôt pour la positivité et l’optimisme qui vous aidera à vous dépasser. Vous arriverez bien vite à bon port.

Voici une vidéo qui propose des conseils intéressants pour changer d’état d’esprit :

 

La puissance du subconscient : Changer d'état d'esprit

Comprendre le fonctionnement du subconscient pour mieux l’influencer

Le subconscient, c’est, par définition, ce qui se trouve « sous la conscience ». C’est, en quelque sorte, la partie immergée de l’iceberg.

Ces choses dont vous n’êtes pas conscient, mais qui régissent assurément votre vie.

C’est cette partie au plus profond de vous qui influence beaucoup vos pensées, vos idées, vos décisions et vos actions.

Votre subconscient absorbe tout ce qui se produit dans votre vie, dont ce qui échappe à votre conscient.

C’est comme un énorme disque dur qui enregistre chaque battement d’ailes. Pensées, émotions, événements… rien ne lui échappe.

Comprendre le subconscient

Comprendre le subconscient

© Fotolia.com

Pour avoir le contrôle sur ce subconscient, vous devez en comprendre le fonctionnement…

 

Le subconscient, piqûre de rappel

Subconscient ou « sous la conscience »… Le subconscient, c’est cette partie de chacun qui se trouve au plus profond de soi.

Vous n’en êtes pas conscient, mais il a un impact phénoménal sur votre vie.

En effet, cette partie de vous entend tout, voit tout, ressent tout, même les choses qui échappent à la conscience.

Il fonctionne comme un disque dur qui enregistre le moindre détail. Vos pensées, vos émotions, vos peurs… Tout est consigné au niveau du subconscient, tout depuis le premier jour de votre vie.

Mais quelle est la conséquence de ce stockage en massage ? Eh bien, à votre insu, vous enregistrez absolument tout, le bon comme le mauvais.

Au fil des expériences, votre conscient va puiser dans cette base de données de façon automatique.

Le danger réside dans le fait que le subconscient est neutre. De ce fait, il ne filtre pas les informations, mais les enregistre puis les restitue telles quelles.

Néanmoins, cette neutralité peut très bien être exploitée. Oui, car vous pouvez l’influencer facilement, à condition de bien comprendre son fonctionnement.

 

Influencer le subconscient

Alors, comment peut-on influencer le subconscient ? Il existe plusieurs techniques qui peuvent être utilisées, mais il en existe une que vous pouvez aisément appliquer au quotidien.

Il s’agit des suggestions positives. Tous les jours, chaque fois que vous vous en rappelez, vous allez suggérer des choses à votre moi profond.

Ce sont des phrases ou des expressions que vous pouvez construire vous-même et que vous allez réciter aussi souvent que vous le pouvez.

Voici quelques exemples : « Je réussis ce que j’entreprends » ; « Je suis capable » ; « Je vais gagner »…

Le subconscient

Le subconscient

© Fotolia.com

 

Tout ce qu’il faut savoir sur le subconscient

Pour mieux exploiter le pouvoir du subconscient, il est indispensable de bien comprendre son fonctionnement.

Pour créer les meilleures suggestions qui vous permettront de contrôler cette partie de vous-même, voici ce que vous devez savoir :

  • Le subconscient est autonome et fonctionne distinctement du conscient. Son pouvoir surpasse celui du conscient puisqu’il influence à plus de 90 % vos prises de décisions ;
  • Il subit forcément une programmation, c’est obligé. Déjà, le fœtus s’imprègne de tout ce qui se passe autour de lui. Au fil des jours, des semaines, des mois et des années de vie, il continue de tout absorber, étant alors programmé au gré des expériences de chacun ;
  • Le subconscient applique aveuglément tout programme qui lui est soumis, que celui-ci soit bon et mauvais. Fort heureusement, vous pouvez choisir de lui inculquer du bon pour récolter du bon ;
  • Contrairement à la conscience, le subconscient ne possède le libre arbitre. Même si cette partie de vous est très sage et possède un pouvoir immense, il est impuissant s’il n’est pas programmé, la programmation revenant au domaine du conscient ;
  • Chaque programme inscrit dans le subconscient peut être modifié foire supprimé. Néanmoins, une déprogrammation est nécessaire avant d’installer un nouveau programme ;
  • Le subconscient réagit sans réfléchir ni raisonner. Il absorbe tous les messages sans nuance. Une fois de plus, il faut mettre l’accent sur le fait qu’il ne distingue pas le bon du mauvais, le vrai du faux. En général, les informations proviennent de l’entourage (la famille, les amis, les médias, les professeurs…) ;
  • A partir du moment où le subconscient reçoit une idée, il l’applique ;
  • Le subconscient subit le principe de causalité. Ici, les pensées et les idées les plus profondes produisent inévitablement des effets extérieurs, à travers vos actions ;
  • Le subconscient est très sensible aux mots. Il est influencé par les mots que vous vous dites à vous-mêmes, mais également tous ceux que vous entendez dans la vie de tous les jours ;
  • Le subconscient est également particulièrement sensible aux émotions. Il enregistre vos réactions émotionnelles et s’en rappelle lorsque la situation se répète ;
  • Il est aussi influencé par les images, d’où l’effet bénéfique des visualisations. Oui, lorsque vous imaginez un futur radieux (ou malheureux), votre subconscient l’enregistre et agit en arrière-plan pour que vous puissiez atteindre ce dont vous avez rêvé. Malheureusement, il a également tendance à réagir négativement, notamment par des blocages, lorsque vous craignez quelque chose ;
  • Votre subconscient sait ce qui est bien pour vous, mais elle ne peut toutefois pas le deviner. Vous devez donc lui donner les bons ordres et soumettre des demandes bien claires.

Avant de poursuivre, voici une vidéo qui propose des informations intéressantes sur le fonctionnement du subconscient :

Comment choisir les bons mots pour influencer le subconscient ?

Alors, quels mots choisir pour influencer positivement le subconscient ? La règle principale est simple : soyez toujours positif.

Vous devez alors éviter toute connotation négative, que ce soit dans les mots utilisés pour la formulation (la forme négative est à proscrire).

Laissez également de côté tous les mots péjoratifs qui ne vous apporteront rien de bien.

Par exemple, vous allez dire « Je me sens bien » au lieu de dire « Je ne me sens plus mal ».

Lorsque vous vous lancez dans une séance de suggestion de votre subconscient, apportez une idée à chaque fois pour éviter que ce dernier ne soit surmené.

L’efficacité de votre suggestion en sera optimisée.

Si l’on s’intéresse à la conjugaison, vous utiliserez le présent que vous allez intensifier en ajoutant des expressions comme « de mieux en mieux » ou encore « de plus en plus ».

Enfin, restez très simple dans vos suggestions. Choisissez vos mots comme si vous alliez parler à un enfant.

La puissance du subconscient : Comprendre le subconscient